SEARCH

SEARCH BY CITATION

Keywords:

  • tobacco;
  • irrigation;
  • water stress;
  • yield;
  • water use;
  • crop response factor (ky)
  • tabac;
  • irrigation;
  • stress hydrique;
  • rendements;
  • utilisation de l'eau;
  • réponse à l'eau (ky)

Abstract

The study aiming to determine the effect of different irrigation regimes and water stress imposed at different growth stages on water use and leaf yield of flue-cured tobacco plant (Nicotiana tabacum L.), was carried out during the period of 2000–03. The field trials were conducted on a silty loam Entisol soil, poor in organic matter and rich in potassium on the fields of the Atatürk Soil and Water Resources Research Institute in Kırklareli. A randomised complete block design with three replications was applied and K-326 Virginia tobacco cultivar was used in the experiment. Three known stages of the plant, vegetative (V), yield formation (F) and ripening (R), were considered and a total of 14 (including rain-fed) irrigation treatments were applied. All the experimental treatments were irrigated on the same day in each growth stage with the amount of water required to fill the 0–90 cm soil depth to field capacity, and three levels of water amount reductions (0, 40 and 60%) were applied at each development stage. A single irrigation was applied during the second part of the vegetative stage, while subsequent water applications were at the 50 and 70% depletion level during the yield formation and ripening stages, respectively. Results of the 3-year study show that either total irrigation water amounts and number of applications, or leaf yields are closely related to precipitation rate and distribution during the growing year. While the seasonal irrigation amounts applied in the adequate irrigation treatment (VFR) were greater (945 and 815 mm respectively in the drier experimental years of 2000 and 2001), they were much lower (587 mm) during the rainy year of 2003. The highest leaf yields in the range of 5170–6050 kg ha−1 were obtained from the fully irrigated programme (VFR), from treatments with 40% reduction in irrigation water amount at any stage (V1FR; VF1R, VFR1) and irrigation programme (FR) including omitted irrigation at vegetative stage and fully irrigated during the next two stages. It was also determined that close linear relationships exist between seasonal evapotranspiration rate and leaf yield, and seasonal evapotranspiration deficit and relative yield reduction, during each of the experimental years. Copyright © 2009 John Wiley & Sons, Ltd.

L'étude visant à déterminer l'effet de différents régimes d'irrigation imposés à différents stades de croissance sur l'utilisation de l'eau et le rendement en feuilles du tabac jaune (Nicotiana tabacum L.) a été réalisée au cours de la période 2000–03. Les essais ont été effectués sur un sol limoneux Entisol pauvre en matière organique et riche en potassium, sur les champs de l'Institut de recherche Atatürk Sols et Eaux en Kırklareli. Un bloc aléatoire complet a été conçu avec trois répétitions; le tabac Virginia K-326 a été utilisé dans l'expérience. Trois stades végétatifs, végétation (V), formation du rendement (F) et maturation (R), ont été examinés et 14 traitements d'irrigation (y compris pluvial) ont été appliquées. Tous les traitements expérimentaux ont été irrigués dans la même journée à chaque stade de croissance V, F et R avec la quantité d'eau nécessaire pour atteindre la capacité au champ sur 0–90 cm, et trois niveaux de restriction (0, 40 et 60%) ont été effectués à chaque stade de développement. Une seule irrigation a été appliquée au stade V, tandis que les applications d'eau ont été effectués à 50 et 70% de la saturation aux stades F et R respectivement. Les résultats de l'étude de 3 ans montrent que soit la quantité totale d'eau et le nombre d'applications, soit les rendements sont étroitement liés aux précipitations et à la distribution d'eau en saison. Alors que les quantités totales d'eau d'irrigation selon les stades VFR a dépassé de 945 et 815 mm respectivement pour les années 2000 et 2001, elles ont été beaucoup plus faibles (587 mm) au cours de l'année 2003 pluvieuse. Les meilleurs rendements en feuilles de 5170–6050 kg ha−1 ont été obtenus avec le programme tout irrigué (VFR), pour les programme 40% de restriction à tout les stades (V1FR; VF1R, VFR1), et pour le programme (FR) supprimant l'irrigation au stade V et totalement irriguées aux stades F et R. On a déterminé également de bonnes relations linéaires entre le taux d'évapotranspiration saisonnière et le rendement, le déficit et la réduction du rendement pour chacune des années d'expérimentation. Copyright © 2009 John Wiley & Sons, Ltd.