Get access
Advertisement

Comparison of different irrigation methods based on the parametric evaluation approach in the plain West of Shush, Iran

Authors


  • Comparaison des différentes méthodes d'irrigation par une approche d'évaluation paramétrique dans la plaine ouest de Shush, Iran.

Abstract

The main objective of this research was to compare the suitability of land for surface and drip irrigation methods according to a parametric evaluation system in the plains west of the city of Shush, in south-west Iran. After analysing and evaluating soil properties, suitability maps were generated for both methods by means of remote sensing (RS) and a geographic information system (GIS). The results showed that 9031 ha (21.5%) of the studied area was highly suitable for surface irrigation methods, whereas 32 500 ha (77.5%) of the study area was highly suitable for drip irrigation methods. Also some land units covering an area of 2111 ha (5.0%) were not suitable to be used for surface irrigation systems. One land unit with an area of 724 ha (1.7%) was classified as not suitable for drip irrigation systems. Moreover, the results indicated that a larger amount of the land (30 100 ha – 71.8%) can be classified as more suitable for drip than surface irrigation. Ultimately, the application of a drip irrigation system was suggested as the best method to be applied to the study area. The main limiting factors in using surface irrigation methods in this area were sandy soil texture and slope; moreover, for drip irrigation methods, the main limiting factor was soil calcium carbonate. Copyright © 2009 John Wiley & Sons, Ltd.

Abstract

L'objectif principal de cette recherche était de comparer l'aptitude des terres à l'irrigation de surface et au goutte-à-goutte, selon un système d'évaluation paramétrique, dans la plaine ouest de la ville de Chouch, dans le sud-ouest de l'Iran. Après avoir analysé et évalué les propriétés du sol, des cartes d'aptitude ont été produites pour les deux méthodes d'irrigation grâce à la télédétection (RS) et un système d'information géographique (SIG). Les résultats ont montré que 9030 ha (21.5% de la zone étudiée) sont très appropriés pour l'irrigation de surface, alors que 32 500 ha (77.5%) sont très convenables pour l'irrigation au goutte à goutte. En outre une superficie de 2110 ha (5.0%) n'est pas apte à l'irrigation de surface. Une superficie de 724 ha (1.7%) a été classée comme ne convenant pas à l'irrigation au goutte à goutte. En outre, les résultats ont montré qu'une plus grande surface (30 100 ha – 71.8%) peut être classée comme plus apte à l'irrigation au goutte à goutte qu'à l'irrigation de surface. En fin de compte il a été suggéré que l'irrigation au goutte à goutte est la meilleure méthode à appliquer à la zone d'étude. Les principaux facteurs limitant dans l'utilisation de l'irrigation de surface dans cette zone ont été la texture sableuse du sol et la pente; de plus pour l'irrigation au goutte à goutte le principal facteur limitant est le carbonate de calcium dans le sol. Copyright © 2009 John Wiley & Sons, Ltd.

Get access to the full text of this article

Ancillary