Get access

The evolution of irrigation development in monsoon Asia and historical lessons

Authors


  • Évolution du développement de l'irrigation en Asie des moussons et leçons historiques.

Abstract

The development of water control systems in the Asian region began from a small- scale/community system to become an integrated larger system of a kingdom. Technological development had been in line with the accumulation of knowledge and wisdom in the local areas. Over the years, resource endowments have led to different paths of development for rice- producing countries. All rice-exporting countries in Asia (Thailand, Myanmar, Cambodia and Vietnam) have major river deltas, and water control in these areas requires huge investment and management capacity. Such development did not begin until the arrival of the colonial powers in the nineteenth century. Rice cultivation in Thailand, Myanmar and Cambodia remains extensive, with large areas under rainfed lowland or deep water cultivation. Vietnam is moving into the second stage of developing its delta areas with an increased share of irrigation and better control of water, resulting in a higher yield level.

There are differences between the Asian and Western approach to development. The Western approach tends to be dominating and controlling, placing more emphasis on engineering theory and making light of traditional wisdom or human/institutional factors. The Asian approach, on the other hand, is more flexible and is in harmony with nature and the socio-cultural environment. Copyright © 2010 John Wiley & Sons, Ltd.

Abstract

Le développement des systèmes de contrôle de l'eau dans la région de l'Asie des moussons a évolué de petits systèmes à l'échelle d'une communauté vers de grands systèmes intégrés à l'échelle d'un royaume. Le développement technologique a été concomitant de l'accumulation de connaissance et de sagesse au niveau local. Au fil des années, les allocations d'eau ont conduit à différentes stratégies de développements dans les pays producteurs de riz. Les pays exportateurs (Thaïlande, Myanmar, Cambodge et Viet Nam) disposent de grandes zones de delta ce qui induit pour la gestion de l'eau dans ces zones la nécessité d'investissements et d'une capacité de gestion considérables. Le développement n'a donc commencé qu'à l'arrivée des puissances coloniales au 19ème siècle. La riziculture en Thaïlande, au Myanmar et au Cambodge reste extensive avec de larges zones de cultures pluviales dans les basses terres et des cultures en eaux profondes. Le Viet Nam, quant à lui, entre dans la deuxième étape du développement de sa zone de delta, avec une plus large proportion d'irrigation et un meilleur contrôle de l'eau conduisant à un niveau de rendement supérieur.

L'approche asiatique du développement et celle des pays occidentaux semblent différentes. L'approche occidentale a tendance à dominer et contrôler davantage, à donner plus d'importance à l'ingénierie théorique et à faire peu de cas de la sagesse traditionnelle ou des facteurs humains/institutionnels, tandis que l'approche asiatique est plus flexible et en accord avec la nature et l'environnement socioculturel. Copyright © 2010 John Wiley & Sons, Ltd.

Get access to the full text of this article

Ancillary