Get access

EFFECT OF GROUNDWATER LEVEL DEPTH AND IRRIGATION AMOUNT ON WATER FLUXES AT THE GROUNDWATER TABLE AND WATER USE OF WHEAT

Authors


  • Effet de la profondeur du niveau des eaux souterraines et de la lame d'eau d'irrigation sur la contribution de la nappe à l'alimentation en eau d'une culture de blé irrigué.

Prof. Shaoyuan Feng, Centre for Agricultural Water Research in China,China Agricultural University, No.17 Qinghua East Road, Haidian, Beijing, 100083, P. R. China. Phone: +86-10-62736762; fax: +86-10-62736860. E-mail: fengsycau@163.com

ABSTRACT

Three irrigation water regimes (90.0, 67.5, and 45.0 mm) and five groundwater table depths (1.5, 2.0, 2.5, 3.0, and 3.5 m) were considered in a lysimeter experiment to investigate the effect of groundwater level and irrigation amount on water fluxes at the groundwater table and water use of wheat. Results show that deep percolation (irrigation of 16–23%) occurred to a considerable extent in the present irrigation level at a shallow groundwater table of 1.5–2.0 m. Capillary rise comprised 29% of the water use of wheat, within the period from regreening to harvest, at 1.5 m groundwater table depth, and was reduced with an increase in table depth. A relationship between groundwater contribution and groundwater table depth was also found. In the present irrigation conditions, the water productivity (WPb) of wheat was enhanced from 3.59 kg m-3 at a shallower groundwater level depth of 1.5 m, to 4.58 kg m-3 at a deeper groundwater level depth of 3.5 m. WPb can be higher if deficit irrigation is enforced and can reach 3.93–6.03 kg m-3. Similarly, a relationship between WPb and groundwater table depth was found. Hence, the irrigation amount per time for local wheat can be reduced to 45.0–67.5 mm, depending on the groundwater level depth, in order to use water resources effectively. Copyright © 2011 John Wiley & Sons, Ltd.

RÉSUMÉ

Trois régimes d'irrigation (90.0, 67.5 et 45.0 mm) et cinq profondeurs de la nappe phréatique (1.5, 2.0, 2.5, 3.0 et 3.5 m) ont été considérés dans une expérience en lysimètre pour étudier l'effet du niveau de la nappe souterraine et la quantité d'eau d'irrigation sur les flux vers la nappe et les prélèvements d'une culture de blé. Les résultats montrent que la percolation profonde (irrigation de 16–23 %) est considérable pour le niveau d'irrigation actuel pour une nappe phréatique peu profonde de 1.5 à 2.0 m. La remontée capillaire représente 29% de la consommation du blé entre le stade de reverdissement et la récolte pour une profondeur de nappe à 1.5 m, et elle réduit si la profondeur de la nappe augmente. Une relation entre la contribution des eaux souterraines et la profondeur de la nappe d'eau a également été trouvée. Dans les conditions d'irrigation actuelle, la productivité de l'eau (WPb) de blé est augmentée de 3.59 kg m-3 pour une nappe à 1.5 m à 4.58 kg m-3 pour une nappe plus profonde à 3.5 m. WPb peut être plus élevé si l'irrigation déficitaire est appliquée et peut passer de 3.93 à 6.03 kg m-3. De même, une relation entre WPb et la profondeur de la nappe phréatique a été trouvée. Par conséquent, la lame d'eau par tour d'irrigation pour une utilisation efficace de l'eau peut être réduite à 45.0 à 67.5 mm, selon le niveau de profondeur des eaux souterraines. Copyright © 2011 John Wiley & Sons, Ltd.

Get access to the full text of this article

Ancillary