SEARCH

SEARCH BY CITATION

Keywords:

  • Permafrost;
  • Mountains;
  • Temperature zonality;
  • Trans-Baikal region

Abstract

Changes of mean annual ground temperature at the depth of zero annual amplitude (tan) with elevation is well known for regions of high latitude and alpine permafrost. However, this phenomenon is not sufficiently studied in the intracontinental regions of Siberia. The authors analyse the altitudinal zonality of mean annual ground temperatures (tan) in the Udokan Ridge, Northern Trans-Baikal. Measurements were obtained from 321 boreholes situated on different relief elements with altitudes ranging from 830 m a.s.l. to 2170 m a.s.l. A mean integral temperature (t*an), as well as the range of tan variations, was determined for every 200 m altitudinal interval. The results of large-scale geocryological mapping were used to determine t*an, which allowed one to consider the spatial distribution of landscape types characteristic of certain tan values. It is established that with increasing altitude, t*an values uniformly decrease with a gradient of -0.3 °C/100 m. The difference in tan between ‘cold’ and ‘warm’ landscapes changes from 2°C to 5°C for the altitudinal intervals.

Des variations avec l'altitude de la température moyenne annuelle à la profondeur où la température annuelle (tan) reste constante, sont bien connues dans les régions de haute latitude et de permafrost alpin. Toutefois, ce phénomène n'est pas assez étudié dans les régions continentales de Sibérie. Les auteurs analysent la zonalité altitudinale de la température moyenne annuelle du sol (tan) dans la chaǐne Udokan, dans la région transbaïkale septentrionale. Des mesures ont été obtenues pour 321 sondages situés à des altitudes variant de 830 m à 2170 m au-dessus du niveau de la mer. Une température moyenne (t*an), ainsi que le domaine de variation de ces températures ont été déterminées pour chaque intervalle d'altitude de 200 m. Les résultats d'une cartographie géryologique à grande échelle ont été utilisés pour déterminer la t*an et considerer la distribution spatiale des types de paysage caractéristiques pour certaines valeurs de tan. Il ést établi que avec l'augmentation de l'altitude, les valeurs moyennes de la température du sol (t*an) varient avec un gradient régulier de —0,3°C par 100 m d'élévation. La différence de tan entre les paysages les plus froids et les plus chauds considérés dans la présente étude varie de 2°C à 5°C.