SEARCH

SEARCH BY CITATION

Keywords:

  • afforestation;
  • biodiversity;
  • conservation;
  • grassland;
  • metapopulations;
  • Africa

Summary

Twenty-four grassland fragments were established in an area of high botanical diversity planted with Pinus patula plantations. This area is representative of the eastern Drakensberg escarpment, containing a large number of endemic plant taxa. The experimental fragments comprise six replicates of two fragment sizes (0.25 and 1.5 ha), with a similar grouping of control plots in adjacent undisturbed grassland designated for conservation. The plots form the basis of a long-term study on fragmented plant and animal communities. Vegetation surveys were performed using nearest neighbour step point and Braun–Blanquet techniques. Analysis of similarity (anosim) indicates that in neither the large nor small fragments do the control plots differ significantly in floristic structure from the experimental fragments. Five variations of the Themeda triandra-dominated grassland were identified, corresponding to slight variations in ground moisture. The experimental fragments and control plots were sufficiently similar to be analysed as replicates within the fragmentation study. This forms the foundation for the long-term analysis of plant communities within the fragments, as well as for analyses of insect and vertebrate communities within the fragments.

Résumé

On a délimité vingt-quatre plots herbacés dans une région d’une grande diversité botanique, plantée de Pinus patula. Cette région est représentative de l’escarpement est du Drakensberg, elle contient un grand nombre de taxons végétaux endémiques. Les plots expérimentaux comprennent six doubles séries de plots de deux tailles différentes (0,25 et 1,5 ha) ainsi qu’un groupe similaire de plots de contrôle situés dans la région herbacée adjacente laissée intacte et vouée à la conservation. Les plots forment la base d’une étude à long terme des communautés végétales et animales fragmentées. Les études de la végétation ont été réalisées en utilisant la méthode par étapes de proche en proche et celle de Braun-Blanquet. L’analyse de similarité (ANOSIM) indique que ni dans les grands, ni dans les petits plots, la structure floristique des aires de contrôle ne diffère significativement de celle des aires expérimentales. On a identifié cinq variations des herbages dominés par Themeda triandra, qui correspondent à de légères variations de l’humidité du sol. Les plots expérimentaux et ceux de contrôle étaient suffisamment semblables pour e?tre analysés comme des répliques dans le cadre de l’étude de fragmentation. Ceci forme la base de l’examen à long terme des communautés végétales dans les surfaces délimitées ainsi que des analyses des communautés d’insectes et de vertébrés qui s’y trouvent.