SEARCH

SEARCH BY CITATION

Keywords:

  • Euphorbiaceae;
  • herbivory;
  • Neoboutonia;
  • production;
  • seasonality

Summary

The seasonality of herbivory on the leaves of Neoboutonia macrocalyx Pax. in Kibale Forest National Park, Uganda, was studied. A total of 2929 fallen leaves was collected during 15 months under randomly-selected trees in three different habitats; natural forest and two selectively cut forest sites. The percentage of leaf area eaten and leaf size were estimated. Leaf herbivory was highly seasonal and correlated with rainfall in the previous 2 months, but less than 100 mm monthly rainfall had no effect. There was no correlation between leaf size and rainfall. Although Kibale Forest has two wet seasons, insect feeding on leaves had only one peak during the major rainy season from September to December. Three to four months after peak herbivory, leaves had very low rates of insect damage. Habitat had only a small effect on the amount of insect feeding. The sampling time accounted for 71% of variation in leaf herbivory. New leaves were formed continuously year-round. The constant leaf production by Neoboutonia trees may be an adaptation to escape generalist herbivorous insects which might be synchronized with the major wet season when the leaf flush of the most other deciduous species occurs. Thus, the availability of fresh leaves is not acting as a regulating factor in seasonality of Neoboutonia herbivory.

Résumé

On a étudié l’aspect saisonnier de la consommation des feuilles de Neoboutonia macrocalyx Pax. dans le Parc National de Kibale, en Ouganda. On a récolté un total de 2929 feuilles tombées pendant 15 mois sous des arbres choisis au hasard dans trois habitats différents: la forêt naturelle et deux sites forestiers soumis à des coupes sélectives. On a estimé le pourcentage de feuille mangées et la taille des feuilles. L’activité de manger des feuilles était très saisonniére et liée aux chutes de pluie des deux mois précédents, moins de 100 mm de chutes de pluie mensuelle n’ayant aucun effet. Il n’y avait pas de relation entre les chutes de pluie et la taille des feuilles. Bien que la Forêt de Kibale connaise deux saisons des pluies, les insectes qui se nourrissent des feuilles ne présentaient qu’un pic, pendant la plus importante des deux, de septembre à décembre. Trois á quatre mois après ce pic, les feuilles montraient de très faibles taux d’attaques d’insectes. L’habitat n’avait que peu d’effet sur la quantité d’insectes qui se nourrissaient. Le moment de la récolte déterminait 71% de la variation de la consommation des feuilles. Les nouvelles feuilles se forment tout au long de l’année. La production constante de feuilles par Neoboutonia est peut-être une adaptation pour échapper aux insectes herbivores généralistes qui pourraient être synchronisés avec la saison des pluies principle, lorsque la plupart des autres espèces décidues produisent le plus de feuilles. Donc, la disponibilité de feuilles fraı?ches n’agit pas comme un facteur régulateur dans l’aspect saisonnier de la consommation de Neoboutonia.