SEARCH

SEARCH BY CITATION

Keywords:

  • Botswana;
  • group size;
  • Kalahari;
  • ostrich;
  • rainfall

Summary

Large herbivores, including livestock and ostrich, were counted along a 200-km long track in south-western Kalahari, Botswana. Altogether, 37 counts were made during different seasons. The number of animals seen and group size were recorded. These variables were compared with monthly and accumulated rainfall (number of animals and group size) and distance to pans (number of animals). Observations of game and livestock were also related to distance to villages. In four of the seven studied species, most animals were seen during the wet season. Group size also varied between seasons apart from the non-gregarious steenbok and duiker. Number of animals and group size were in some cases correlated with rainfall during the month of observation or with accumulated rainfall during the preceding months. The various species were more often observed close to pans than further away from the pans. Compared to livestock, game was on average observed >10 km further away from the villages. Few observations of game were made between village centres and the livestock observations most distant from the village.

Résumé

On a dénombré les grands herbivores, y compris le bétail et les autruches, le long d’une piste de 200 km dans le sud-ouest du Kalahari, au Botswana. En tout, on a fait 37 comptages en différentes saisons. On a noté le nombre des animaux aperçus et la taille des groupes. On a comparé ces variables avec les chutes de pluies mensuelles et totales (nombre d’animaux et taille des groupes) et avec l’éloignement des cuvettes (nombre d’animaux). Les observations de gibier et de bétail ont aussi été liées à la distance par rapport aux villages. Pour quatre des sept espèces étudiées, la plupart des animaux étaient aperçus pendant la saison des pluies. La taille des groupes variait aussi selon les saisons sauf pour les deux espèces non grégaires, le steenbok et la céphalophe. Le nombre des animaux et la taille du groupe étaient dans certains cas liés aux chutes de pluie du mois de l’observation ou au total des pluies durant les mois qui avaient précédé. Les différentes espèces ont été observées plus souvent près des cuvettes que loin d’elles. Par rapport au bétail, les animaux sauvages étaient observés en moyenne >10 km plus loin des villages. On a observé peu de gibier entre le centre des villages et le bétail qui se trouvait le plus loin des villages.