SEARCH

SEARCH BY CITATION

Keywords:

  • Budongo;
  • chimpanzee;
  • diet;
  • Pan troglodytes;
  • seasonality

Chimpanzee diets are highly variable, but in all cases dominated by ripe fruit. Previous work has suggested that in the Budongo Forest Reserve, Uganda, ripe fruit remains available throughout the year, but dietary data for chimpanzees at this site remain sparse. This paper details the diet of a recently habituated community of Budongo chimpanzees living in the Sonso region. Chimpanzees of this community spent 64.5% of their feeding time eating fruit, and 19.7% eating arboreal leaves. Terrestrial herbaceous vegetation formed only a minor component of the diet. In these general dietary characteristics, Budongo chimpanzees show greater similarity to those of the Gombe National Park than they do to those in the geographically closer and floristically more similar Kibale Forest National Park. The diet was dominated by the fruit of four species and leaves of two species, although the composition of the diet varied from month to month, remaining diverse. Figs were consumed throughout much of the year, and in consequence, should perhaps be regarded as a staple, rather than fallback, food. A period of food scarcity was not apparent in this study and future comparative nutritional investigation will be required to determine whether these chimpanzees face a time of dietary hardship.

Résumé

Le régime des chimpanzés est très varié mais toujours dominé par des fruits mûrs. Un travail antérieur avait laissé entendre que dans la Réserve Forestière de Budongo, en Ouganda, les fruits mûrs étaient disponibles pendant toute l’année, mais les données alimentaires pour les chimpanzés de cet endroit restent peu nombreuses. Cet article détaille le régime alimentaire d’une communauté habituée récemment de chimpanzés de Budongo qui vivent dans la région de Sonso. Les chimpanzés de cette communauté passent 64,5% du temps consacréà se nourrir à manger des fruits, et 19,7% à manger des feuilles d’arbres. La végétation herbacée du sol nest qu’un composant mineur du régime. Par ces caractéristiques alimentaires générales, les chimpanzés de Budongo montrent plus de similarités avec ceux du Parc National de Gombe qu’avec ceux qui vivent au Parc National de la Forêt de Kibale, géographiquement plus proche et floristiquement plus semblable. Le régime était dominé par des fruits de quatre espèces et des feuilles de deux espèces, mais sa composition évoluait de mois en mois et restait variée. Les figues étaient mangées pendant la plus grande partie de l’année et il faudrait donc plutôt les considérer comme une nourriture de base que comme des réserves. On n’a pas observé au cours de cette étude de période où la nourriture s’est raréfiée, et il faudra faire une étude nutritionnelle comparative pour déterminer si ces chimpanzés doivent faire face à des périodes de restrictions alimentaires.