Get access

Introduction of giraffe changes acacia distribution in a South African savanna

Authors


* : E-mail: bond@botzoo.uct.ac.za

Abstract

Large mammal herbivores can have significant effects on the structure and composition of plant communities. We studied the impacts of an introduced giraffe population on Acacia species at Ithala Game Reserve in South Africa. Browse intensity and Acacia mortality were assessed in field transects, and in road transects covering the reserve road network. Several Acacia species occurring in high-density giraffe areas had high levels of mortality. Populations of Acacia davyi were extinct in areas accessible to giraffe. Most A. caffra trees within giraffe browse height were dead and A. karroo, the most common species, was also heavily affected. Some species, including A. tortilis, showed no or very low mortality attributable to giraffe browsing. Healthy populations of sensitive species occurred in areas within, and adjacent to, the reserve in areas with low or no giraffe browsing. Areas too steep for giraffe access formed spatial refuges for these trees. The differential mortality that is occurring as a consequence of giraffe browsing is altering species composition and species distribution in this savanna landscape.

Résumé

Les grands mammifères herbivores peuvent avoir des effets significatifs sur la structure et la composition des communautés végétales. Nous avons étudié les impacts de l'introduction d'une population de girafes sur l'espèce Acacia dans la Réserve de Faune d'Ithala, en Afrique du Sud. On a évalué l'intensité du broutage et la mortalité des acacias dans des transects de brousse et dans des transects routiers qui couvrent tout le réseau routier de la Réserve. Plusieurs espèces d'Acacia avaient de forts taux de mortalité dans des zones où la densité des girafes était élevée. Des populations d'Acacia davyi avaient disparu des zones accessibles aux girafes. La plupart des A. caffraà la portée des girafes étaient morts, et A. karroo, l'espèce la plus commune, était aussi très touchée. Certaines espèces, comme A. tortilis, ne montraient que peu ou pas de mortalité due aux girafes. Des populations saines d'espèces sensibles se rencontraient dans les régions de la Réserve, ou proches d'elle, avec peu ou pas de broutage par les girafes. Les zones trop pentues pour les girafes constituaient un refuge pour ces arbres. La mortalité différentielle due au broutage par les girafes est en train de modifier la composition et la distribution des espèces de ce paysage de savane.

Ancillary