Get access

Demography of lions in relation to prey and habitat in the Maasai Mara National Reserve, Kenya

Authors


: J. O. Ogutu, Department of Animals, Plants, and Environmental Sciences, Centre for African Ecology, University of the Witwatersrand, 1 Jan. Smuts Avenue, Private Bag 3, Johannesburg, Wits 2050, South Africa. E-mail: josepho@gecko.biol.wits.ac.za

Abstract

We studied lion demography in the Maasai Mara National Reserve between September 1990 and April 1992, with a special emphasis on the spatial and seasonal variation in demographic characteristics. Lion density (0.2–0.4 lions km−2) and pride size (range 8–48) were high because of a high resident prey biomass (10 335 kg km−2) augmented by migrant prey to 26 092 kg km−2 in the dry season. Overall, their sex ratio was almost at parity and varied neither spatially nor seasonally. Sex ratio was even among subadults but skewed toward males and females among cubs and adults, respectively. This implies an increasing differential mortality of males with age through subadulthood. The age ratio varied seasonally because of a birth peak in March–June and an influx of subadults into the reserve during July–August, coincident with increases in migrant prey. The birth peak was apparently preceded by another peak in mating activity falling between November and May. Further research should investigate the precise causes of the biased cub sex ratio, low lion density in the Mara Triangle and the higher ratio of subadults in Musiara than in the Mara Triangle or Sekenani.

Résumé

Nous avons étudié la démographie des lions dans la Réserve Nationale de Masai Mara entre septembre 1990 et avril 1992, en insistant particulièrement sur les variations spatiales et saisonnières des caractéristiques démographiques. La densité des lions (0.2–;0.4 lions/km2) et la taille des troupes (de 8 à 48) étaient élevées en raison de la forte biomasse des proies résidentes (10 335 kg/km2), portée à 26 092 kg/km2 en saison sèche par les proies migratrices. En général, le sex-ratio était à peu près égal et ne variait ni selon les saisons, ni selon les endroits. Les sex-ratio était égal parmi les sub-adultes, mais il déviait en faveur des mâles et des femelles chez les petits et les adultes, respectivement. Ceci implique une mortalité de plus en plus différentielle des mâles à l'âge sub-adulte. L'âge-ratio variait avec les saisons en raison d'un pic de natalité de mars à juin et d'une arrivée de sub-adultes dans la réserve en juillet-août, coïncidant avec l'augmentation des proies migratrices. Le pic des naissances était apparemment précédé par un autre pic des activités d'accouplement, entre novembre et mai. De nouvelles recherches devraient étudier les raisons précises du sex-ratio biaisé chez les lionceaux, de la faible densité des lions dans le Mara Triangle et du taux de sub-adultes plus élevéà Musiara que dans le Mara Triangle ou à Sekenani.

Ancillary