Get access

Vegetation structure and ecology of the Cufada Lagoon (Guinea-Bissau)

Authors


*Correspondence author : e-mail: lcat@mail.pt

Abstract

The Cufada Lagoon, in the southern part of Guinea-Bissau, West Africa, is a shallow lagoon with a surface area of 190 ha in the rainy season. The vascular flora and physico-chemical characteristics of the lagoon were studied in December 1997 (end of the wet season) and May 1998 (dry season). The lagoon water is soft, with acid pH, low conductivity and low transparency. The maximum depth is 2.25 m in the rainy season and 1.20 m in the dry season.

A total of 46 vascular plant species were recorded, 32 being emergent macrophytes, mostly Gramineae and Cyperaceae, five floating-leaved, three submerged, one surface-floating and also five shrubs.

Cluster analysis of the floristic data shows two main groups of inventories in both seasons, grouping almost nine-tenths of the vegetation samples. The inventories in these groups correspond to two main vegetation types and can be spatially arranged. In the deepest inner part of the lagoon, Nymphaea lotus is the most important species, while Oryza longistaminata dominates in the shallower part. In spite of the shallow depth, the middle of the lagoon remains uncolonized by macrophytes. The main factors limiting the colonization by plants of the lagoon seem to be the low mineral and nutrient content of the water and its low transparency.

Résumé

Le Lagon de Cufada, au sud de la Guinée Bissau, en Afrique de l'Ouest, est un lagon peu profond dont la surface atteint 190 hectares en saison des pluies. On a étudié la flore vasculaire et les caractéristiques physico-chimiques du lagon en décembre 1997 (fin de la saison des pluies) et en mai 1998 (saison sèche). L'eau du lagon est douce, avec un pH acide, une faible conductivité et une médiocre transparence. La profondeur maximale est de 2.25 m en saison des pluies et de 1.20 m en saison sèche.

On a rapporté un total de 46 espèces de plantes vasculaires, 32 d'entre elles sont des macrophytes émergentes, graminées et cypéracées pour la plupart, cinq ont des feuilles flottantes, trois sont submergées et il y a aussi cinq arbustes.

L'analyse groupée des données floristiques montre deux groupes principaux d'inventaires pour les deux saisons, qui regroupent près des neuf dixièmes des échantillons végétaux. Les inventaires de ces groupes correspondent aux deux types principaux de végétation et peuvent être distribués dans l'espace. Dans la partie intérieure la plus profonde du lagon, l'espèce la plus importante est Nymphea lotus, tandis que Oryza longistaminata domine la partie moins profonde. Malgré la faible profondeur, le milieu du lagon n'est colonisé par aucun macrophyte. Les principaux facteurs qui limitent la colonisation du lagon par des plantes semblent être les faibles contenus de l'eau en minéraux et en nutriments et sa faible transparence.

Ancillary