SEARCH

SEARCH BY CITATION

Keywords:

  • competition;
  • intertidal;
  • lagoon;
  • Ocypodidae;
  • Potamididae;
  • salinity

Abstract

Earlier published records of the gastropod Hydrobia from the warm temperate Knysna Lagoon on the Indian Ocean coast of South Africa are in error. Nevertheless, an animal hitherto identified as an Assiminea (Assimineidae) or as a Tomichia (Pomatiopsidae) is in fact a Hydrobia s.l., and it does occur intertidally within the Knysna system. The same species also occurs in salt pans in the cool temperate Great Berg Estuary on the Atlantic coast of South Africa. This extends the distribution of confirmed species of the dominant coastal hydrobiid mudsnails of the northern hemisphere into the southern hemisphere. H. knysnaensis (Krauss) occurs patchily at low density near the head of the Knysna Estuary in waters of low salinity. This appears to be a suboptimal habitat, and it is suggested that Hydrobia is restricted to this zone as a result of interference competition from potamidid mudwhelks and ocypodid crabs. The prevalence of potamidids and ocypodids in the tropics and in the temperate southern hemisphere may account for the rareness or absence of hydrobiids in these areas. Unlike its equally intertidal relative, the widespread North Atlantic/Arctic H. ulvae, H. knysnaensis develops directly like other Hydrobia.

Résumé

Les publications faisant état de la présence du gastéropode Hydrobia dans le lagon tempéré chaud de Knysna, sur la côte sud-africaine de l'océan Indien sont erronées. Néanmoins, un animal identifié jusqu'ici comme un Assiminea (Assimineidae) ou comme un Tomichia (Pomatiopsidae), est en fait un Hydrobia s.l. et il apparaît sur l'estran dans le système de Knysna. La même espèce se rencontre aussi dans des cuvettes saumâtres dans l'Estuaire de Great Berg, tempéré frais, sur la côte atlantique d'Afrique du Sud. Ceci élargit vers l'hémisphère sud la distribution d'une espèce confirmée des mollusques côtiers hydrobiinae dominants de l'hémisphère nord. H. knysnaensis (Krauss) se trouve çà et là, en faible quantité, au fond de l'estuaire de Knysna, dans des eaux de faible salinité. Ceci semble être un habitat sub-optimal, et on suggère qu'Hydrobia est confiné dans cette zone suite à la compétition avec les buccins potamilidae et avec les crabes ocypodidae. La prévalence de ces derniers sous les tropiques et dans la partie tempérée de l'hémisphère sud pourrait expliquer la rareté ou l'absence d'hydrobiidae dans ces régions. Contrairement à son parent H. ulvae, qui vit comme lui sur l'estran, très répandu dans l'Atlantique nord et dans l'Arctique, H. knysnaensis se développe directement, comme les autres Hydrobia.