SEARCH

SEARCH BY CITATION

Keywords:

  • biodiversity;
  • biogeography;
  • environmental gradients;
  • Isoptera;
  • soil

Abstract

Termites were surveyed at three altitudes (Brachystegia woodland at 1676 m and 1905 m, and Juniper woodland at 2210 m) in forests within the Nyika Plateau, northern Malawi. Sampling was by a standardized 100 m transect protocol. Termite diversity was highest in the mid-altitude site and lowest in the Juniper forest. The assemblages were dominated by soil-feeding termites in the Termitidae subfamilies Apicotermitinae and Termitinae, and included one new soldierless Apicotermitinae genus. The structure of the assemblages was clearly due to a mixture of altitudinal and site history factors. This was especially true of the lowest altitude forest where burning and other anthropogenic disturbance factors appear to have reduced termite diversity relative to the mid-altitude site. The Nyika plateau shows a much higher diversity at mid-altitudes than similar SE Asian sites, probably due to the larger area of highland in Africa than in SE Asia. In addition, the clade composition of the Nyika assemblages differs completely from that found at similar altitudes in SE Asia. This preliminary study supports the hypothesis that mid- to high- altitude assemblages in both SE Asia and Africa appear to be derived from depauperated random subsets of the lowland fauna rather than from clades specifically adapted to higher altitudes.

Résumé

On a étudié les termites à trois altitudes (forêts de Brachystegiaà 1676 m et à 1905 m et forêt de genévriers à 2210 m) dans des forêts du Plateau de Nyika, au nord du Malawi. L'échantillonnage a suivi un protocole standard par transect de 100 m. La diversité des termites était plus grande sur le site de moyenne altitude et plus faible dans la forêt de genévriers. Les assemblages étaient dominés par des termites se nourrissant dans le sol, appartenant aux sous-familles de Termitidae, Apicotermitinae et Termitinae, et comprenaient un nouveau genre d'Apicotermitinae sans soldats. La structure des assemblages était clairement due à un mélange de facteurs comme l'altitude et l'historique des sites. Ceci était particulièrement vrai dans la forêt de plus basse altitude où des feux et d'autres facteurs de perturbation d'origine humaine semblent avoir réduit la diversité relative des termites par rapport au site de moyenne altitude. Le Plateau de Nyika présente une diversité beaucoup plus élevée à moyenne altitude que les sites comparables du sud-est asiatique, probablement en raison de la plus grande superficie de hauts plateaux en Afrique qu'en Asie du sud-est. De plus, la composition des clades dans les assemblages de Nyika diffère complètement de celle que l'on trouve à des altitudes comparables en Asie du sud-est. Cette étude préliminaire conforte l'hypothèse que les assemblages de moyenne à haute altitude, tant en Asie du sud-est qu'en Afrique, semblent dériver plutôt de populations éparses appauvries de la faune de basse altitude que de clades spécifiquement adaptés à de plus hautes altitudes.