Get access

The diet of a small group of extralimital giraffe

Authors


D. M. Parker, Department of Zoology & Entomology, Rhodes University, P.O. Box 94, Grahamstown, Republic of South Africa. E-mail: g98p6036@campus.ru.ac.za

Abstract

Giraffe are extralimital in the Eastern Cape Province, South Africa where recent local introductions have persisted despite limited research into their impact on the indigenous flora. The diet of 15 giraffe at the Shamwari Game Reserve was recorded by direct observation during summer (March/April) and winter (July/August) 2001, quantifying diet by frequency of occurrence (individual records scored and expressed as a percentage of the total). Preference indices were also calculated. Habitat use was measured by the number of hours giraffe fed in different habitats. The diet comprised of 14 plant species, the most important species being Rhus longispina (47.9%), Acacia karroo (25.7%) and Euclea undulata (17.6%). Importance of R. longispina, A. karroo and Tarchonanthus camphoratus fluctuated seasonally. Rhus longispina was more important in winter with a corresponding decrease in feeding on A. karroo. Tarchonanthus camphoratus was only consumed during summer. Acacia karroo thickets (previously disturbed areas) were utilized most (summer 12 h; winter 9 h), with alternative habitats utilized more often in winter than in summer. We suggest that the seasonal fluctuation in the importance of R. longispina & A. karroo reflects the deciduous nature of A. karroo.

Résumé

Des girafes vivent en dehors des limites de leur aire de répartition dans la Province Orientale du Cap, en Afrique du Sud, où de récentes introductions locales se sont poursuivies malgré le manque de recherche sur leur impact sur la flore indigène. On a relevé le régime alimentaire de 15 girafes de la Réserve de Faune de Shamwari par des observations directes en été (mars-avril) et en hiver (juillet-août) 2001, en le quantifiant au moyen de la fréquence de l'occurrence (résultats individuels exprimés en pourcentage du total). On a aussi calculé les indices de préférence. L'utilisation de l'habitat a été mesurée au moyen du nombre d'heures que les girafes passaient à se nourrir dans les différents habitats. Le menu comprenait 14 espèces de plantes dont les plus importantes sont Rhus longispina (47.9%), Acacia karroo (25.7%) et Euclea undulata (17.6%). L'importance de R. longispina, A. karroo et Tarchonanthus camphoratus fluctuait avec les saisons. Rhus longispinaétait plus important en hiver, ce qui correspondait à une diminution de l'absorption d'A. karroo. Tarchonanthus camphoratus n'était consommé qu'en été. Les buissons d'Acacia karroo (les zones anciennement perturbées) étaient les plus utilisés (12 heures en été, 9 h. en hiver) avec des habitats alternatifs, plus utilisés en hiver qu'en été. Nous suggérons que la fluctuation saisonnière de l'importance de R. longispina et d'A. karroo reflète la nature décidue de ce dernier.

Ancillary