Psychological adjustment to cancer in a collective culture

Authors

  • Lina N.N. Sun,

    1. The University of Hong Kong and Castle Peak Hospital, Hong Kong, China
    Search for more papers by this author
  • Sunita Mahtani Stewart

    Corresponding author
    1. The University of Hong Kong, China
    • Requests for reprints should be addressed to Sunita Mahtani Stewart, Department of Community Medicine, The University of Hong Kong, Hong Kong, China. Tel: (852) 2819 2821; Fax: (852) 2855 9528; E-mail: smstewar@hku.hk).

    Search for more papers by this author

Abstract

We examined the associations between social support, health locus of control, neuroticism, and psychological adjustment (PA) in 152 Hong Kong Chinese patients. Our objective was to assess hypotheses relevant to the cohesive family structure, and the belief in external sources of control that pervade this culture. Use of social support by individuals who reported reliable support, and internal locus of control (ILOC) associated positively, and neuroticism associated negatively with PA. The independent variables accounted for up to 39% of the variance in PA measures. Our findings provide rare information about coping with serious illness in a non-Western culture. They illustrate the centrality of family relationships in Chinese culture. They suggest that even in a culture where supernatural beliefs are widespread, ILOC relates positively and “chance” beliefs relate negatively to adjustment. Finally they support the importance of controlling for neuroticism in examining stress.

Abstract

Cette étude porte sur les liens entre le soutien social, le lieu de contrôle dans le domaine de la santé, le névrotisme et l'adaptation psychosociale de 152 patients chinois de Hong Kong. L'objectif est d'évaluer des hypothèses quant à la cohésion familiale et la croyance en des sources externes de contrôlent qui sont prédominantes dans cette culture. Le recours au soutien social par les individus qui rapportent avoir un soutien social fiable ainsi que le lien interne de contrôle sont positivement corrélés avec l'adaptation psychosociale, tandis que le névrotisme est négativement corrélé avec l'adaptation psychosociale. Les variables indépendantes expliquent jusqu'à 39% de la variance de l'adaptation psychosociale. Ces résultats fournissent des informations, qui jusqu'à maintenant étaient plutôt rares, sur la capacité à s'adapter à une maladie grave dans une culture non-occidentale. Ils illustrent l'importance des relations familiales dans la culture chinoise et suggèrent que, même dans une culture dans laquelle les croyances dans le surnaturel sont courantes, le lieu interne de contrôle est relié positivement à l'adaptation et les croyances dans le hasard sont reliées négativement avec l'adaptation. Enfin, ces résultats montrent l'importance, dans létude du stress, d'avoir des contrôles pour le névrotisme.

Ancillary