SEARCH

SEARCH BY CITATION

In this paper, we examine the correlation between sectoral shocks and border enforcement in the United States, the U.S. government's main policy instrument for combating illegal immigration. We see whether border enforcement falls following positive shocks to sectors that are intensive in the use of undocumented labour, as would be consistent with political economy models of illegal immigration. We find that border enforcement is negatively correlated with lagged relative price changes in the apparel, fruits and vegetables, and livestock industries and with housing starts in western United States, suggesting that authorities relax border enforcement when demand forundocumented labour is high.

Economie politique, chocs sectoriels et vigilance aux frontières. Dans ce mémoire, les auteurs examinent la corrélation entre les chocs sectoriels et la vigilance aux frontières aux Etats-Unis. La vigilance aux frontières est le principal instrument de politique publique utilisé par le gouvernement américain pour combattre l'immigration illégale. On se demande si la vigilance aux frontières se relâche à la suite de chocs positifs dans des secteurs qui utilisent relativement plus de travailleurs illégaux, ainsi que le suggèrent les modèles d'économie politique de l'immigration illégale. Les principaux résultats indiquent que la vigilance aux frontières est co-reliée négativement (avec un délai) avec les changements de prix relatifs dans les secteurs du vêtement, des fruits et légumes, et du bétail, ainsi qu'avec le nombre de mises en chantier dans la construction domiciliaire dans l'ouest des Etats-Unis. Voilà qui suggère que les autorités relâchent la vigilance aux frontières quand la demande de travailleurs illégaux augmente.