SEARCH

SEARCH BY CITATION

This article utilizes property tax arrears data to trace the contraction of gentrification at the end of the 1980s and its resurgence in the 1990s in New York City’s Lower East Side. Contrary to the claims made during the recession about the end of gentrification, this article provides an important historical record of the resurgence of gentrification in the 1990s. The paper also argues that this new ‘third round’ gentrification has to be seen as a dramatic reassertion of economics in the central urban land market. That this shift is also expressed within the popular cultural discourses accompanying the process reveals an altered relationship between economics and culture in fin de siècle gentrification.

Cet article utilise les données sur les arriérés des impôts sur la propriété pour retracer le déclin de l’embourgeoisement á la fin des années quatre-vingt et son renouveau dans les années quatre-vingt-dix dans le Lower East Side de New York City. Contrairement á ce qui fut dit sur la fin de l’embourgeoisement durant la récession, cet article fournit un dossier historique important qui montre le renouveau de l’embourgeoisement dans les années quatre-vingt-dix. Cet article soutient aussi que ce nouveau ‘troisième tour’ d’embourgeoisement doit ?tre regardé comme une réaffirmation dramatique de l’économie politique dans le marché foncier urbain central. Le fait que ce changement est aussi perceptible dans les discours de la culture populaire qui accompagnent ce processus révèle une relation changée entre l’écomonie politique et la culture dans l’embourgeoisement de fin de siècle.