US bombing and Afghan civilian deaths: the official neglect of ‘unworthy’ bodies

Authors


Abstract

This article outlines the ways in which the US and allies’ bombing campaign in Afghanistan has resulted in well over 3,000 civilian deaths due to bombing impacts, the indirect deaths of tens of thousands of internally displaced persons, and thousands of injured in an agricultural society where limbs are crucial. In addition, the landscape and environment have been polluted with cluster bombs and depleted uranium. The intense bombing campaign destroyed urban and village residences, bridges, mosques, electricity and water supplies, communication systems, cratered roads etc. In contrast to the victims of September 11th, the dead Afghan civilians remain largely uncounted, faceless, de facto unworthy bodies.

Cet article expose comment la campagne de bombardement des Etats–Unis et des alliés en Afghanistan s’est traduite par plus de 3,000 morts civils sous les impacts de bombes, par le décès indirect de dizaines de milliers de personnes déplacées sur le territoire, et par des milliers de blessés dans une société agricole où l’usage d’un membre est crucial. De plus, paysage et environnement ont été pollués par des bombes à fragmentation et de l’uranium appauvri. Les bombardements intenses ont détruit les habitats urbains et villageois, les ponts, les mosquées, les réseaux d’alimentation en électricité et en eau, les systèmes de communication, les routes défoncées, etc. Par rapport aux victimes du 11 septembre, les civils afghans morts restent pour beaucoup non dénombrés, dans l’anonymat, de facto des corps indignes.

Ancillary