SEARCH

SEARCH BY CITATION

Whilst real estate capital became a driving force in analyses of urban development, urban land rent theory has made only very limited progress during the past decade. There are a number of reasons for this – such as a weak conceptualization of the role of political agency, for example. Hence, a way out of this relative stagnation, by attempting to systematically develop an integrated view on structure and agency in the context of urban land rent, is offered in this article. Advances in critical theory, thinking about space and dialectic reasoning contribute to the development of a new perspective on land rent. Land rent is conceptualized as a middle-range theory. In order to bring together concrete urban phenomena with the general process of political-economic development, a systematic link between land rent theory and the theoretical apparatus of the French Regulation School is developed. The reformulation of land rent theory from a regulationist perspective underlines the importance of the institutional context (and its changes) for an understanding of rent and its role in the urban context. In so doing, land rent theory proves to be a very useful tool for providing an integrated political-economic perspective for analyses of urban phenomena. This is illustrated briefly in the cases of Vienna and Montevideo.

Si le capital immobilier est devenu un point central des analyses du développement urbain, la théorie n'a guère progressé au cours de la dernière décennie. Plusieurs facteurs sont en cause, telle la faible conceptualisation du rôle politique d'agence. Cet article propose donc une porte de sortie à cette relative stagnation, en tentant de construire systématiquement une vision intégrée de la structure et l'agence dans le cadre de la rente urbaine. Les progrès en matière de théorie critique, réflexion en termes d'espace et raisonnement dialectique facilitent l'élaboration d'une nouvelle perspective sur la location foncière, laquelle est conceptualisée en tant que théorie intermédiaire. Afin de regrouper phénomènes urbains concrets et processus général d'aménagement politico-économique, une relation systématique est établie entre la théorie sur la rente foncière et l'appareil théorique de l'École Française de Régulation. Reformuler la théorie sur la rente foncière d'un point de vue régulationiste souligne combien le contexte institutionnel (et ses changements) est important pour comprendre la rente et son rôle dans le cadre urbain. Ce faisant, la théorie sur la rente foncière se révèle un outil très utile pour créer une perspective politico-économique intégrée permettant d'analyser les phénomènes urbains. Cet aspect est brièvement illustré dans les cas de Vienne et Montevideo.