Get access

Potential effects of prescribed savannah burning on the diet selection of forest buffalo (Syncerus caffer nanus) in Lopé National Park, Gabon

Authors

  • Yntze van der Hoek,

    Corresponding author
    1. Department of Biology, The College of Staten Island, The City University of New York, Staten Island, NY, USA
    • Department of Biology, The Graduate School and University Center, The City University of New York, New York, NY, USA
    Search for more papers by this author
  • Ivo Lustenhouwer,

    1. Resource Ecology Group, Wageningen University, Wageningen, The Netherlands
    Search for more papers by this author
  • Kathryn J. Jeffery,

    1. Agence Nationale des Parcs Nationaux, Libreville, Gabon
    2. Institut de Recherche en Écologie Tropicale, Libreville, Gabon
    3. University of Stirling, Scotland, UK
    Search for more papers by this author
  • Pim van Hooft

    1. Resource Ecology Group, Wageningen University, Wageningen, The Netherlands
    Search for more papers by this author

Correspondence: E-mail: yvan_der_hoek@gc.cuny.edu, yntzevanderhoek@gmail.com

Abstract

Seasonality and management are factors that may affect the diet selection of the forest buffalo (Syncerus caffer nanus). Fire is considered a major driving force in savannah systems and prescribed burning is a commonly applied conservation tool in protected areas such as Lopé National Park, Gabon. Prescribed annual fires contribute to the maintenance of open areas and provide high-quality forage for forest buffalo, a major herbivore in the park. We used microhistological faecal analysis to determine the diet selection of forest buffalo and measured the extent of variation between a dry season, preburn and a wet season, postburn sampling period. The buffalo diet comprised mainly of monocotyledons, primarily grasses (Poaceae) and sedges (Cyperaceae). Intake of open-area-associated plant species was higher in the wet season, postburn treatment sampling period (97%) than the dry season, preburn sampling period (87%), which corresponded conversely to a reduction in forest-associated Marantaceae plants (10% versus 1%). High proportions of grasses and sedges in the diet signify the importance of open areas for forest buffalo. Controlled burning as tool for maintenance of open areas may play a key role in the meta-population management of the forest buffalo.

Résumé

Le caractère saisonnier et la gestion sont des facteurs qui peuvent affecter les choix alimentaires du buffle de forêt (Syncerus caffer nanus). Lee feux sont considérés comme un des facteurs majeurs des systèmes de savane, et les incendies provoqués sont un outil de conservation régulièrement utilisé dans des aires protégées telles que le Parc National de Lopé, au Gabon. Les feux programmés chaque année contribuent à l'entretien des zones ouvertes et procurent un fourrage de qualité aux buffles de forêt, un des principaux herbivores du parc. Nous avons procédé à une analyse micro-histologique des excréments pour déterminer les choix alimentaires du buffle de forêt et mesuré l'importance des variations entre une période échantillon de saison sèche avant les feux et une de saison des pluies après les feux. Le régime alimentaire des buffles comprenait surtout des monocotylédones, principalement des herbes (Poaceae) et des carex (Cyperaceae). L'ingestion d'espèces végétales liées à des espaces ouverts était plus grande en saison des pluies, en période d'échantillonnage suivant les feux (97%), qu'en saison sèche, en période échantillon précédant les feux (87%), inversement liée à une réduction des Marantaceae associées au milieu forestier (10% vs 1%). Les fortes proportions d'herbes et de carex dans le régime alimentaire montrent bien l'importance des espaces ouverts pour le buffle de forêt. Comme outils d'entretien des espaces ouverts, les feux contrôlés pourraient jouer un rôle primordial dans la gestion de la métapopulation du buffle de forêt.

Get access to the full text of this article

Ancillary