Get access

Structural diversity and regeneration of the endangered Prunus africana (Rosaceae) in Zimbabwe

Authors

  • Luke Jimu,

    Corresponding author
    • Department of Environmental Science, Faculty of Agriculture and Environmental Sciences, Bindura University of Science Education, Bindura, Zimbabwe
    Search for more papers by this author
  • Nelson Ngoroyemoto,

    1. Department of Biological Sciences, Faculty of Science Education, Bindura University of Science Education, Bindura, Zimbabwe
    Search for more papers by this author
  • Lizzie Mujuru

    1. Department of Environmental Science, Faculty of Agriculture and Environmental Sciences, Bindura University of Science Education, Bindura, Zimbabwe
    Search for more papers by this author

Correspondence: E-mail: jimaldino@yahoo.com

Abstract

Prunus africana is endemic to Africa and was included in Appendix II of the Convention on International Trade in Endangered Species (CITES) in 1995. In Zimbabwe, the species was reported to be rare and confined to the Eastern Highlands. The objective of this study was to assess size–class distribution and regeneration levels and to characterize structural diversity of P. africana. Given the clustered nature of the species, adaptive cluster sampling was used based on the assumption that there were more P. africana trees in the neighbourhood of reference trees. Each cluster was terminated when there were no more P. africana trees within a distance of 500 m. Data on diameter and height were collected in each cluster using standard forestry procedures. Regeneration was determined by counting seedlings and saplings within a radial distance of 14 m from the mother tree. Structural indices, that ie, diameter and height differentiation and mingling were determined for a structural group of four trees. Findings from this study indicated poor regeneration, fewer P. africana trees in small and large size classes, dominance of positive height and diameter differentiation and high mingling. These findings have implications on management and conservation of P. africana in Zimbabwe.

Résumé

Prunus africana est endémique de l'Afrique et fut inscrit à l'Annexe II de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES) en 1995. Au Zimbabwe, l'espèce a été reportée comme rare et confinée aux hauts-plateaux de l'est. L'objectif de cette étude était d'évaluer la distribution par taille et le taux de régénération et de décrire la diversité structurelle de P. africana. Étant donné la nature groupée de cette espèce, nous avons réalisé un échantillonnage groupé adapté, basé sur la supposition qu'il y avait plus de P. africana dans le voisinage des arbres de référence. Chaque groupe d'arbres était terminé lorsqu'il n'y avait plus d'autres P. africana dans un rayon de 500 mètres. Les données sur le diamètre et la hauteur ont été collectées dans chaque groupe selon les procédures standards en foresterie. La régénération fut déterminée en calculant le nombre de jeunes plants et de recrus dans un rayon de 14 m autour de l'arbre mère. Les indices structurels, c'est-à-dire la différenciation du diamètre et de la hauteur et le mélange, ont été déterminés pour un groupe structurel de quatre arbres. Les résultats de cette étude indiquent une régénération médiocre, moins d'arbres P. africana dans les classes des plus petites et des plus grandes tailles, une dominance de différenciation positive de hauteur et de diamètre et un mélange important. Ces résultats ont des implications pour la gestion et la conservation de P. africana au Zimbabwe.

Get access to the full text of this article

Ancillary