SEARCH

SEARCH BY CITATION

Keywords:

  • artificial wetlands;
  • canonical correspondence analysis;
  • census;
  • conservation;
  • White-headed Duck;
  • wintering

Abstract

The distribution of wintering waterbirds within some Tunisian artificial wetlands (AW) was studied during the 2004–2007 stable wintering periods. The survey has regarded 88 wetlands including 27 large dams, 25 hill dams and 36 hill lakes. We identified 42,840 individuals representing seven orders, eleven families, 37 species and six functional groups: dabbling ducks, grazing waterfowl, fish-eaters, deep-water foragers, shoreline foragers and waders. The population structure analysis showed an absolute dominance of the deep-water foragers with approximately 82% of observed waterbirds. The total abundance survey showed a fluctuation of population sizes and richness, from thousands to few individuals and from 1 to 25 species, respectively. Analysis results showed that the species distribution is governed by several ecological factors and there was a significant correlation between species abundance and richness and some habitat variables such as area, depth, age, plant cover and hunting disturbance. Investigated AW revealed a significant carrying capacity and refuge serving for the conservation of numerous wintering and endangered waterbird species of high nature conservation value, the White-headed Duck Oxyura leucocephala that has been observed with relatively high numbers representing more than 40% of the assessed Tunisian–Algerian population.

Résumé

Durant les périodes de stabilité hivernale de 2004 à 2007, nous avons étudié la distribution des oiseaux d'eau hivernant dans certaines zones humides artificielles (AW) de la Tunisie. L'étude concernait 88 zones humides dont 27 grands barrages, 25 barrages collinaires et 35 lacs collinaires. Nous avons identifié 42.840 individus représentant sept ordres, 11 familles, 37 espèces et six groupes fonctionnels: canards de surface, canards brouteurs, piscivores, plongeurs en eaux profondes, limicoles et échassiers. L'analyse de la structure de la population a montré une dominance absolue des plongeurs en eau profonde qui comptent pour près de 82% des oiseaux d'eau observés. L'étude de l'abondance totale montrait une fluctuation de la taille et de la richesse des populations, de milliers d'oiseaux à quelques individus et de une à 25 espèces, respectivement. Les résultats de l'analyse montraient que la distribution des espèces est régie par plusieurs facteurs écologiques et par quelques variables de l'habitat, et qu'il y a une corrélation importante entre l'abondance et la richesse spécifiques et certaines variables de l'habitat comme la superficie, la profondeur, l'âge, la couverture végétale et les perturbations dues à la chasse. Les AW étudiées ont montré qu'elles avaient une capacité d'accueil importante et qu'elles servent de refuge pour la conservation de plusieurs espèces hivernantes et espèces menacées de haute valeur de conservation, cas de l'érismature à tête blanche, qui a été observé en nombre relativement élevé représentant plus de 40% de la population Tuniso-algérienne estimée.