Get access

Population viability analysis of Walia ibex (Capra walie) at Simien Mountains National Park (SMNP), Ethiopia

Authors


Correspondence: E-mail: kefyale@gmail.com

Abstract

Population viability analysis (PVA) has been applied to the management of many threatened populations. The objective of this study was, therefore, to estimate the PVA of Walia ibex at the Simen Mountains National Park, in the north-central highlands of Ethiopia, with respect to population growth parameters, the probability of the population reaching a lower extinction threshold and the mean time to extinction. Direct census of the population was carried out in 2009. Secondary census data were also collected from park authorities and the literature reviews. The result revealed that the estimates of the infinitesimal mean, μ (0.04117) was greater than the infinitesimal variance, σ2 (0.0219). The probability that the population reaches the extinction threshold was very low (0.15%). The mean time required for the counts to decline from the existing population size to one individual animal was 160 years. But threatened species are adversely affected by changes in landscape. These changes can be brought by short- and long-term human and climate change impacts, respectively. Therefore, with the absence of environmental and demographic stochasticity and, with the application of appropriate reproductions and habitat management, the population of Walia ibex will be viable and reaches its mean time of extinctions after 160 years.

Résumé

Une analyse de la viabilité des populations (AVP) a été appliquée à la gestion de nombreuses populations menacées. L'objectif de cette étude était donc d'estimer l'AVP du bouquetin d'Abyssinie dans le Parc National des Simien Montains, dans les hauts-plateaux au centre-nord de l'Éthiopie, en fonction des paramètres de croissance de la population, de la probabilité que la population atteigne un seuil minimal proche de l'extinction et le temps moyen d'extinction. Un recensement direct de la population a été fait en 2009. Des données annexes ont aussi été collectées près des autorités du parc et dans la littérature. Les résultats ont révélé que les estimations de la moyenne µ (0.04117) étaient plus grandes que la variance infinitésimale σ2 (0.0219). La probabilité que la population atteigne le seuil de l'extinction était très faible (0,15%). Le temps moyen requis pour que la population passe de la taille existante à un seul individu était de 160 ans. Mais les espèces menacées sont affectées négativement par des changements du paysage. Ces changements peuvent être induits par des impacts humains et climatiques à court et à long terme. C'est pourquoi, en l'absence de stochastique environnementale et démographique, en appliquant une gestion appropriée des reproductions et de l'habitat, la population de bouquetins d'Abyssinie sera viable et atteindra son temps moyen d'extinction après 160 ans.

Ancillary