SEARCH

SEARCH BY CITATION

Keywords:

  • Cawston Ranch;
  • conservation;
  • hollows;
  • small animals;
  • stags;
  • utilization

Abstract

The objective of this study was to characterize hollows found in selected tree species (in Cawston Ranch in Zimbabwe) as a potential habitat for small mammals because cavities are important as resources for wildlife: for foraging, shelter, roosting and nesting purposes. Four vegetation types were chosen for analysis: Baikiaea plurijuga, Colophospermum mopane, Combretum molle and Commiphora mollis according to abundance and dominance in the plots they occurred. Transect sampling was performed to collect vegetation data. The total number of living trees and stags was recorded in each plot. Trees in a plot were thoroughly inspected for hollows. The following dimensions were measured on cavity trees: hollow size (diameter), hollow location and diameter at breast height. The results indicate that the rate of hollow formation and utilization is significantly dependent on tree species. There was a significant difference in the provision of hollows in stem and crown of a tree in each of the vegetation classes analysed. B. plurijuga hollows had the highest utilization, whilst C. molle had the least utilization. Hollows are utilized irrespective of their location as long as the animal finds a niche, and stags at advanced stages of decay are not important in providing habitats for animals.

Résumé

L'objectif de cette étude était de caractériser les trous trouvés dans certaines espèces d'arbres (dans le Ranch Cawston, au Zimbabwe) comme habitats potentiels de petits mammifères, parce que les cavités sont des ressources importantes pour la faune qui y trouve nourriture, refuge, perchoir ou nid. Quatre types de végétation furent choisis pour cette analyse: Baikiaea plurijuga, Colophospermum mopane, Combretum molle et Commiphora mollis, en fonction de leur abondance et de leur dominance dans les parcelles où ils existent. Un échantillonnage par transect fut fait pour collecter des données sur la végétation. Le nombre total d'arbres fut noté pour chaque parcelle. Les arbres de chaque parcelle furent examinés attentivement pour y chercher les creux. Les dimensions suivantes furent notées pour les arbres concernés: taille du trou (diamètre), emplacement du trou et diamètre à hauteur de poitrine (dbh). Les résultats indiquent que le taux de formation de trous et leur utilisation dépendent significativement de l'espèce de l'arbre. Il y avait une différence significative dans la formation de trous dans le tronc et la couronne d'un arbre pour chaque classe de végétation analysée. Les trous de B. plurijuga étaient les plus utilisés et ceux de C. molle les moins fréquentés. Les trous étaient utilisés, quel que soit leur emplacement, pour autant que l'animal y trouve une niche.