SEARCH

SEARCH BY CITATION

Keywords:

  • conservation;
  • diversity;
  • savannah;
  • structure;
  • woody species

Abstract

Savannahs are widespread vegetation type in Sudanian zone of Africa. As protected areas are often assumed to be the best way to conserve biodiversity, we assessed the effectiveness of the Pendjari Biosphere Reserve in Benin, for maintaining savannah woody species composition, diversity and structure. Square plots of 900 m2 were randomly established in protected and surrounding unprotected savannahs, and all woody species (dbh ≥ 1 cm) were recorded and identified. Species composition, Importance Value Index, densities, basal area and diversity indexes were assessed in relation to conservation status. The results showed that DCA based on presence/absence species data did not separate clearly protected savannahs from unprotected ones. However, some species were prominent in unprotected savannahs while others showed the same scheme in protected ones. Diversity indexes indicated a good distribution of species in the two savannah types. The woody density showed a higher value in protected than unprotected savannah at shrub layer level. The basal area was significantly higher in the protected savannah than unprotected one at the two woody layer levels. It can be concluded that biodiversity conservation in surrounding unprotected areas should be of great importance to increase biodiversity conservation by protected area whether specific actions were implemented.

Résumé

Les savanes sont un type de végétation très répandu dans la zone soudanienne de l'Afrique. Étant donné que les aires protégées sont supposées être la meilleure façon de préserver la biodiversité, nous avons évalué l'efficacité de la Réserve de biosphère de la Pendjari, au Bénin, pour ce qui est du maintien de la composition des espèces ligneuses de la savane, leur diversité et leur structure. Des parcelles carrées de 900 m² furent établies au hasard dans l'aire protégée et dans les savanes non protégées voisines, et toutes les espèces ligneuses (dbh ≥ 1 cm) furent enregistrées et identifiées. La composition des espèces, l'Indice de valeur d'importance, la densité, l'aire basale et les indices de diversité furent évalués par rapport au statut de conservation. Les résultats ont montré que la DCA basée sur des données portant sur la présence/absence d'espèces ne séparait pas clairement les savanes protégées de celles qui ne l'étaient pas. Cependant, certaines espèces étaient prédominantes dans les savanes non protégées alors que d'autres l'étaient dans les savanes protégées. Les indices de diversité indiquent une bonne distribution des espèces dans les deux types de savane. La densité ligneuse montrait une valeur supérieure dans la savane protégée que dans la savane non protégée au niveau de la strate arbustive. L'aire basale était significativement supérieure dans la savane protégée que dans la savane non protégées aux deux niveaux des strates ligneuses. On peut en conclure que la conservation de la biodiversité dans les aires voisines non protégées devrait être considérée comme très importante pour améliorer la conservation de la biodiversité d'une aire protégée où des mesures spécifiques ont été appliquées.