Methods for lion monitoring: a comparison from the Selous Game Reserve, Tanzania

Authors

  • Henry Brink,

    Corresponding author
    1. Selous Lion Project, Dar es Salaam, Tanzania
    2. Frankfurt Zoological Society, Selous Conservation Project, Matambwe, Tanzania
    • Durrell Institute of Conservation and Ecology, University of Kent, Canterbury, Kent, UK
    Search for more papers by this author
  • Robert J. Smith,

    1. Durrell Institute of Conservation and Ecology, University of Kent, Canterbury, Kent, UK
    Search for more papers by this author
  • Kirsten Skinner

    1. Selous Lion Project, Dar es Salaam, Tanzania
    2. Frankfurt Zoological Society, Selous Conservation Project, Matambwe, Tanzania
    Search for more papers by this author

Correspondence: E-mail: henrybrink@fzs.org

Abstract

The Selous Game Reserve in Tanzania is believed to contain Africa's largest population of lions (Panthera leo), making it a popular destination for trophy hunters and photographic tourists. However, a lack of recent data has raised concerns about the conservation status of this iconic population, so we collected two types of population data between 2006 and 2009. First, we identified 112 individual animals in an 800 km2 study area in the photographic tourism part of Selous, giving a density of 0.14 individuals km−2. This density estimate was similar to results using the same method from 1997 to 1999, but the adult sex ratio has decreased from 1 male : 1.3 female in 1997 to 1 male : 3 females in 2009. Second, using buffalo calf distress calls, we conducted call-up surveys to census lions in three hunting sectors in the west, east and south of Selous and in the northern photographic area. Estimated adult lion densities varied from 0.02 to 0.10 km−2, allowing an overall population estimate of 4,300 (range: 1,700–6,900). Our results highlight the value of call-ups in surveying cryptic hunted carnivores but stress the importance of long-term projects for calibrating the responses to call-ups and for measuring trends in demography and population size.

Résumé

La Réserve de gibier de Selous, en Tanzanie, doit héberger la plus grande population de lions (Panthera leo) du monde, ce qui en fait une destination très populaire auprès des chasseurs de trophées et des touristes de vision. Cependant, le manque de données récentes suscitait des inquiétudes quant au statut de conservation de cette population emblématique, et nous avons donc collecté deux types de données sur cette population entre 2006 et 2009. Nous avons d'abord identifié individuellement 112 animaux sur une zone d'étude de 800 km² dans la partie du Selous vouée au tourisme photographique, ce qui correspond à une densité de 0,14 individu/km². Cette estimation de densité était comparable aux résultats obtenus avec la même méthode en 1997-1999, mais le sex-ratio des adultes était passé de 1 mâle : 1,3 femelle en 1997 à 1 mâle : 3 femelles en 2009. Ensuite, en utilisant les appels de détresse des jeunes buffles, nous avons mené une étude avec enregistrements globale pour faire le recensement des lions dans trois secteurs de chasse à l'ouest, à l'est et au sud de Selous, et dans la zone de tourisme de vision au nord. La densité estimée des lions adultes variait de 0,02-0,10/km², ce qui équivaut à une population totale estimée à 4 300 (entre 1 700 et 6 900). Nos résultats soulignent la valeur des enregistrements dans la recherche concernant des carnivores chassés cryptiques, mais ils montrent bien l'importance de projets à long terme pour calibrer les réponses à ce type de comptages et pour mesurer les tendances en matière de démographie et de taille des populations.

Ancillary