SEARCH

SEARCH BY CITATION

Keywords:

  • citizen science;
  • distance sampling;
  • google earth image;
  • large herbivores;
  • monitoring;
  • Zambezi

Abstract

Since 1993, members of the national wildlife society have undertaken annual surveys of large mammals in the Zambezi alluvial woodlands of Mana Pools National Park, Zimbabwe. Data are collected along 36 systematically-arranged transects. We provide the first thorough assessment of the data from any survey within this long-term project. The transect data from 2011 were analysed with DISTANCE software to assess if the data were suitable for determining the densities of large mammals using distance sampling techniques. Successful application of distance sampling depended on observers using printed, large-scale, georeferenced satellite images onto which they mapped the location of animal groups detected. The assumptions of the distance sampling were well met and thus the 2011 survey provided reliable estimates of the densities of nine species of common large mammals on the Zambezi alluvium during the late dry season. Estimated density in this dry-season concentration area varied from 3.6 km−2 for kudu, to 204 km−2 for impala. The precision of the estimates ranged from a coefficient of variation of 7.9% for elephant, to 25.5% for buffalo. For elephant, warthog and baboon, the morning and afternoon densities differed significantly.

Résumé

Depuis 1993, des membres de la société nationale de la vie sauvage ont entrepris des études annuelles des grands mammifères des forêts alluviales du Zambèze du Parc National de Mana Pools, au Zimbabwe. Les données sont récoltées le long de 36 transects disposés de façon régulière. Nous donnons la première évaluation complète des données de toutes les études de ce projet de longue durée. Les données des transects pour 2011 ont été analysées avec le logiciel DISTANCE pour voir si ces données étaient adéquates pour déterminer la densité des grands mammifères en utilisant des techniques d'échantillonnage à distance. La réussite de l'application de l'échantillonnage à distance dépendait d'observateurs utilisant des images satellites géoréférencées à grande échelle sur lesquelles ils cartographiaient la localisation des groupes d'animaux détectés. Les prévisions de l'échantillonnage à distance ont été confirmées et l'étude de 2011 a donc fourni des estimations fiables de la densité de neuf espèces de mammifères communs de la forêt alluviale du Zambèze au cours de la dernière saison sèche. La densité estimée dans cette aire de concentration de saison sèche variait de 3,6/km² pour les kudus à 204/km² pour les impalas. La précision des estimations allait d'un coefficient de variation de 7,9% pour l'éléphant, à 25,5% pour le buffle. Pour l'éléphant, le phacochère et le babouin, la densité du matin et celle de l'après-midi différaient significativement.