SEARCH

SEARCH BY CITATION

Keywords:

  • Gerbillinae;
  • habitat preferences;
  • Murinae, reproduction;
  • Senegal;
  • small mammals

Abstract

The small-mammal community of a typical Sudanian savannah area of south-eastern Senegal was studied by way of intensive sampling at the beginning (July) and at the end (November) of the rainy season. A total of 5931 trapnights and 200 pitfallnights yielded 767 small mammals, including 757 rodents of 12 species, as well as a few shrews and hedgehogs. Accumulation curve indicated that the rodent community was well sampled. Murine rodents were far more numerous than gerbilline rodents, and among them, Mastomys erythroleucus was the dominant species, being caught in high numbers in all habitats. Arvicanthis niloticus and Praomys daltoni were also abundant, followed by Mastomys natalensis and Gerbilliscus guineae. Abundances were high at the beginning of the rainy season when reproductive activity was low in all species. At the end of the rainy season, murine rodents were actively involved in reproduction, while gerbilline rodents were at their lowest density. Significant changes in relative abundance among habitats (including human dwellings) were observed between periods in some species, suggesting seasonal trends in habitat preferences. This may help species coexistence in this species-rich rodent community, in an area likely to be submitted to significant habitat alterations in the years to come.

Résumé

La communauté de petits mammifères d'une zone de savane soudanienne typique au sud-est du Sénégal a été échantillonnée par piégeage intensif au début (juillet) et à la fin (novembre) de la saison des pluies. Un total de 5931 nuit.pièges et 200 nuit.pots a permis la capture de 767 petits mammifères, dont 757 rongeurs de 12 espèces et quelques musaraignes et hérissons. La courbe de raréfaction des rongeurs a montré que l'échantillonnage était représentatif. Les Murinae se sont montrés dominants par rapport aux Gerbillinae et parmi eux, Mastomys erythroleucus s'est révélée l'espèce principale, piégée en nombres importants dans tous les habitats. Arvicanthis niloticus et Praomys daltoni étaient également bien représentés, suivis par Mastomys natalensis et Gerbilliscus guineae. Les abondances étaient très élevées en début de saison des pluies alors que l'activité reproductive était minimale chez toutes les espèces. En fin de saison des pluies, les Murinae étaient en pleine reproduction alors que les densités de Gerbillinae étaient au plus bas. Des changements significatifs d'abondance relative entre habitats (dont les habitations) ont été notés entre saison chez certaines espèces. De telles variations saisonnières de préférences d'habitats pourraient faciliter la coexistence entre espèces de rongeurs dans cette communauté particulièrement riche, occupant une zone promise à des changements environnementaux importants dans les années à venir.