SEARCH

SEARCH BY CITATION

Keywords:

  • copepods;
  • crustacean;
  • Lake Bosumtwi/Bosomtwe;
  • Mesocyclops bosumtwii ;
  • secondary production;
  • tropical

Abstract

Studies have shown a strong linkage between zooplankton and fisheries' potential in tropical lakes. High zooplankton production provides the basis for fish production, but knowledge of zooplankton production dynamics in African lakes is extremely limited. Crustacean zooplankton production and the biomass of dominant rotifers in Lake Bosumtwi were assessed over a 2-year period. The crustaceans comprised an endemic and extremely abundant cyclopoid copepod, Mesocyclops bosumtwii and the cladoceran Moina micrura. Mean standing stock of the crustaceans was 429 mg dw m−3, whilst annual production averaged 2.1 g dw m−3 y−1. Production doubled from 1.4 g dw m−3 y−1 in 2005 to 2.8 g dw m−3 y−1 in 2006. Copepods accounted for 98.5% of crustacean production. The biomass of the dominant rotifers Brachionus calyciflorus and Hexarthra intermedia was less than 1% of total zooplankton biomass. Daily turnover rate and turnover time of the crustaceans was 0.19 day−1 and 6.2 days respectively. Crustacean production yielded no statistical relationship with phytoplankton biomass. Production was well within the range of tropical lakes. Peak crustacean production synchronized maximum rainfall, lake mixing and phytoplankton production. Most importantly, no one year's set of dynamics can be used to characterize zooplankton production in the lake.

Résumé

Des études ont montré un lien étroit entre le zooplancton et le potentiel de la pêche dans des lacs tropicaux. Une forte production de zooplancton assure la base de la production de poisson, mais la connaissance de la dynamique de la production de zooplancton reste extrêmement limitée. La production de crustacés du zooplancton et la biomasse des rotifères dominants dans le lac Bosumtwi ont été évaluées sur une période de deux ans. Les crustacés comprenaient un copépode cyclopoïde endémique extrêmement abondant, Mesocyclops bosumtwii, et le cladocère Moina micrura. Le stock actuel moyen de crustacés était de 429 mg ps m−3 alors que la production annuelle est en moyenne de 2,1 g ps m−2 an−1. La production est passée de 1,4 g ps m−3 an−1 en 2005 à 2,8 g ps m−3 an−1 en 2006. Les copépodes représentaient 98,5% de la production de crustacés. La biomasse des rotifères dominants Brachionus calyciflorus et Hexarthra intermedia était inférieure à 1% du total de la biomasse du zooplancton. Le taux de renouvellement quotidien et le délai de remplacement des crustacés étaient respectivement de 0,19 j−1 et de 6,2 jours. La production de crustacés n'a montré aucun lien statistique avec la biomasse du phytoplancton. La production était bien dans la fourchette des lacs tropicaux. Le pic de production des crustacés correspondait au maximum des chutes de pluies, au brassage du lac et à la production de phytoplancton. Plus important, aucune dynamique annuelle ne peut servir à caractériser la production de zooplancton dans le lac.