SEARCH

SEARCH BY CITATION

Keywords:

  • camera trapping;
  • GPS tracking;
  • hunting success;
  • leopard;
  • lunar cycle;
  • Panthera pardus

Abstract

Few data are available on the behaviour of leopards in the absence of competing large predators and human impact, both of which are believed to influence leopard activity and movements. Remote camera traps and global positioning system (GPS) collars were used to quantify leopard activity in the Cederberg Mountains, seasonal and sexual differences in their movements, and determine whether nocturnal hunting success was related to lunar activity. Seventy-seven per cent of camera-trap photographs were at night, with a strong male bias (69%) in captures. Daily displacement using one location per day suggested that males moved significantly further than females. However, multiple locations (≥6 per day) showed no difference because males moved in a more linear fashion, but not further each day, than females. In the Cederberg Mountains, an open rocky habitat with low human impact and no competing predators, leopards were predominantly nocturnal, mainly hunting diurnal prey species. Hunting success was low: leopards travelled long distances between kills, with nocturnal hunting success higher on darker nights.

Résumé

Il existe peu de données sur le comportement des léopards en l'absence de compétition avec d'autres grands prédateurs et d'impacts humains, deux éléments censés influencer l'activité et les déplacements des léopards. Des pièges photographiques à distance et des colliers GPS ont été utilisés pour quantifier l'activité des léopards dans les monts Cederberg et les différences saisonnières et sexuelles de leurs déplacements, et pour déterminer si les succès de la chasse nocturne étaient liés à l'activité lunaire. Soixante-dix-sept pour cent des photographies prises par les pièges le furent de nuit, avec un biais prononcé (69%) en faveur des mâles. Les déplacements quotidiens passant devant un lieu par jour suggèrent que les mâles allaient significativement plus loin que les femelles. Cependant, de multiples localisations (≥ 6 par jour) ne présentaient pas de différence parce que les mâles se déplaçaient de façon plus linéaire, mais pas plus loin chaque jour, que les femelles. Dans les Cederberg, un habitat rocheux ouvert où l'impact humain est faible et où il n'y a aucun prédateur concurrent, les léopards étaient principalement nocturnes et chassaient surtout des espèces diurnes. Les succès de la chasse étaient faibles: les léopards parcouraient de longues distances entre les kills et les succès de la chasse nocturne étaient plus élevés quand les nuits étaient plus sombres.