SEARCH

SEARCH BY CITATION

Keywords:

  • avian frugivore diversity;
  • Celtis ;
  • logging effects

Abstract

The relationship between selective logging and avian frugivores feeding on Celtis gomphophylla was examined in Budongo Forest Reserve, from June to July 2005, using scan sampling. Abundance and species richness of avian frugivores were compared between two compartments (N3 and W22 last logged in 1952 and 1997 respectively). Two 1-ha plots were established in each compartment from which two C. gomphophylla trees selected for observation. A total of 203 avian frugivores comprising 17 species, visited the eight C. gomphophylla trees. Avian frugivore abundance and richness were significantly higher in N3 than W22 (χ2 = 5.83, χ2 = 0.03, P < 0.05). Fischer's alpha diversity index also indicated a higher avian frugivore (frugivory?) in N3 than that in W22. The Sorensen's similarity index showed that species composition between the two compartments was moderately similar. The diversity of forest specialists and generalists was not significantly different in the two compartments (F = 0.3451, P = 0.082 and F = 0.368, P = 0.553). Our results stress the significance of logging intensity on avian feeding guilds and confirm that forests which have had enough recovery time are better habitats for avian frugivore assemblages.

Résumé

La relation entre coupes de bois sélectives et oiseaux frugivores se nourrissant sur Celtis gomphophylla a été étudiée de juin à juillet 2005 dans la Réserve forestière de Budongo par échantillonnage instantané. L'abondance et la richesse en espèces des oiseaux frugivores ont été comparées dans deux compartiments (N3 et W22 coupés respectivement pour la dernière fois en 1952 et en 1997). Deux parcelles d'un hectare ont été délimitées dans chaque compartiment et, dans chacune, deux C. gomphophylla ont été sélectionnés pour les observations. Au total, 203 oiseaux frugivores appartenant à 17 espèces ont visité les huit C. gomphophylla. L'abondance d'oiseaux frugivores et leur richesse étaient significativement plus grandes en N3 qu'en W22 (χ² = 5,83, χ² = 0,03, P < 0,05). L'indice de diversité alpha de Fischer montre aussi une frugivorie aviaire supérieure en N23 qu'en W22. L'indice de similarité de Sørensen montrait que la composition des espèces était modérément comparable entre les deux compartiments. La diversité entre spécialistes des forêts et généralistes n'était pas significativement différente entre les deux compartiments (F = 0,3451, P = 0,082 et F = 0,368, P = 0,553). Nos résultats soulignent l'importance de l'intensité des coupes d'arbres pour les guildes d'oiseaux frugivores et confirment que les forêts qui ont eu suffisamment de temps pour se rétablir sont de meilleurs habitats pour les oiseaux frugivores.