SEARCH

SEARCH BY CITATION

Keywords:

  • Albizia gummifera ;
  • facilitation;
  • forest restoration;
  • Neoboutonia macrocalyx ;
  • pioneer species;
  • species interactions

Abstract

In recent years, there have been considerable efforts to restore degraded tropical montane forests through active restoration using indigenous tree species. However, little is known about how these species used for restoration influence other species. In this study, two potential restoration species, Albizia gummifera and Neoboutonia macrocalyx, are investigated with regard to the relationship between their density and the abundance and richness of other plant species. The study was conducted in a degraded forest consisting of disturbed transition zones and secondary forest. Our results show positive relationships between the density of A. gummifera and the abundance of tree seedling and sapling richness in the transition zones and in the secondary forest. Shrub richness was negatively related to the density of A. gummifera. Abundance and richness of tree saplings and shrubs were positively related to N. macrocalyx density both in the transition zones and in the secondary forest. Herb species richness declined with N. macrocalyx density in the transition zones but increased with N. macrocalyx density in the secondary forest. The positive relationships between the density of the two tree species and species richness of other woody species suggest that both A. gummifera and N. macrocalyx can be suitable for active restoration of degraded mountain forests within their natural range.

Résumé

Ces dernières années, il y a eu des efforts considérables pour restaurer des habitats montagnards tropicaux dégradés grâce à une restauration active utilisant des espèces d'arbres indigènes. Mais on sait peu de chose de la manière dont les espèces utilisées dans ce cadre influencent d'autres espèces. Dans cette étude, deux espèces potentielles pour une restauration Albizia gummifera et Neoboutonia macrocalyx sont étudiées pour la relation entre leur densité et l'abondance et la richesse d'autres espèces végétales. L'étude fut menée dans une forêt dégradée composée de zones de transition perturbées et de forêt secondaire. Nos résultats montrent des relations positives entre la densité d'A. gummifera et l'abondance de jeunes plants d'arbres et la richesse en jeunes arbres dans les zones de transition et la forêt secondaire. La richesse en arbustes était liée négativement à la densité d'A. gummifera. L'abondance et la richesse de jeunes arbres et d'arbustes étaient positivement liées à la densité de N. macrocalyx dans les zones de transition et dans la forêt secondaire. La richesse en espèces herbacées déclinait avec la densité de N. macrocalyx dans les zones de transition, mais augmentait avec elle dans la forêt secondaire. La relation positive entre la densité des deux espèces d'arbres et la richesse en espèces d'autres espèces ligneuses suggère qu'aussi bien A. gummifera que N. macrocalyx pourraient être bénéfiques pour une restauration active de forêts de montagne dégradées de leur aire de répartition naturelle.