Habitat suitability modelling and implications for management of roan antelopes in Kenya

Authors


Abstract

The roan antelope is locally endangered in Kenya with <50 individuals remaining in Ruma National Park (RNP). An understanding of the habitat requirements is essential to formulate habitat management strategies for species recovery. This study identifies habitat and management features affecting roan distribution in different seasons using information-theoretic and multimodel inference (MMI) techniques. MMI averaged models were coupled with GIS data to develop habitat suitability maps. Results showed that roan habitat suitability is determined by different factors in different seasons but overall habitat was more important than management. Best predictors of roan incidence were wooded grassland, open grassland and water points. Water was more significant in the dry season whilst vegetation burned status, slope, soil type, distances to snares, park fence and security gates were important predictors at other seasons. Receiver operating characteristic (ROC) plots confirmed that the models fitted well to the data (AUC>0.9). Sustainable conservation of roans in RNP can be achieved via long-term habitat management including prescribed burning and construction of more water points and short-term urgent solutions to key management issues, especially control of poaching.

Résumé

L'antilope rouanne est localement en danger au Kenya où il reste moins de 50 individus dans le Parc National de Ruma (RNP). Il est essentiel de bien comprendre ses préférences en matière d'habitat pour concevoir des stratégies de gestion de l'habitat propices à la restauration de cette espèce. Cette étude identifie les caractéristiques de l'habitat et de sa gestion qui influencent la distribution de la rouanne selon les saisons au moyen de techniques de théorie de l'information et d'inférence multi-modèles (MMI). Des modèles de MMI moyens ont été couplés à des données SIG pour dresser des cartes du caractère plus ou moins approprié des habitats. Les résultats ont montré que la pertinence de l'habitat des rouannes est déterminée par différents facteurs selon les saisons, mais aussi que l'habitat en général est plus important que sa gestion. Les meilleurs prédicteurs de la présence de rouannes étaient des prairies boisées, des prairies ouvertes et des points d'eau. L'eau était plus importante en saison sèche alors que l'état plus ou moins brûlé de la végétation, la pente et la nature des sols, la distance par rapport à des pièges, des clôtures du parc et des portes de sécurité étaient les meilleurs prédicteurs pendant les autres saisons. Des graphiques ROC (Caractéristiques du fonctionnement du récepteur) ont confirmé que les modèles concordaient avec les données (Aire sous la courbe : AUC>0.9). La conservation durable des rouannes dans le RNP peut être réalisée par une gestion de l'habitat à long terme, y compris des feux programmés et la construction de nouveaux points d'eau, et par la résolution urgente des problèmes de gestion essentiels, spécialement le contrôle du braconnage.

Ancillary