SEARCH

SEARCH BY CITATION

Keywords:

  • chenopodiaceae;
  • ecophysiology;
  • salinity;
  • season

Abstract

Plants adopt different strategies in response to seasonal variations in their natural biotype. In this study, the responses of seasonal changes on the organic osmolyte contents, ionic homoeostasis, osmotic potential and succulence of native chenopods in a salt marsh of Egypt were studied. Five halophytic species of the chenopodiaceae were collected during the rainy and dry season: Atriplex halimus L., Halocnemum strobilaceum (Pall.), Salicornia fruticosa (L.), Suaeda pruinosa (Lange) and Arthrocnemum macrostachyum (Moric). Results showed that plants employ an osmoconformer strategy via species specificity of response to seasonal variations. The total ions accumulation in all species was higher during the rainy season compared with the dry season. In particular, during rainy season, A. halimus resulted the higher accumulator species, followed by H. strobilaceum. Conversely, S. fruticosa, S. pruinosa and A. macrostachyum were defined as low-accumulator species. In each studied species, the effective salinity, biological absorption coefficient as well as leaf succulence were higher during the rainy season. In conclusion, the present study have pointed out the importance that should be accorded with the development of research directed towards agronomic aspects for the uses of halophytic chenopodiaceae in salt marsh. Further, data obtained indicate that the ions accumulator species should be considered for use in phytoremediation of degraded saline lands.

Résumé

Les plantes adoptent diverses stratégies pour répondre aux variations saisonnières de leur biotype naturel. Dans cette étude, nous avons étudié les réponses données à des changements saisonniers du contenu en osmolytes organiques, de l'homéostasie ionique, du potentiel osmotique et de la succulence de chénopodes indigènes dans un marais salant d'Égypte. Cinq espèces halophytes de chenopodiaceae ont été collectées au cours de la saison des pluies et de la saison sèche: Atriplex halimus L., Halocnemum strobilaceum (Pall.), Salicornia fruticosa (L.), Suaeda pruinosa (Lange) et Arthrocnemum macrostachyum (Moric). Les résultats montrent que les plantes ont recours à une stratégie «osmoconformatrice» par des réponses spécifiques données par chaque espèce aux variations saisonnières. L'accumulation totale d'ions dans toutes les espèces était plus élevée pendant la saison des pluies que pendant la saison sèche. A. halimus s'est retrouvée être l'espèce la plus accumulatrice, suivie par H. strobilaceum. À l'inverse, S. fruticosa, S. pruinosa et A. macrostachyum se sont définies comme des espèces faiblement accumulatrices. Dans chaque espèce étudiée, la salinité effective, le coefficient d'absorption biologique et la succulence des feuilles étaient plus élevés pendant la saison des pluies. En conclusion, cette étude met en évidence l'importance qui devrait être accordée au développement de recherches orientées vers des aspects agronomiques pour l'utilisation de chenopodiaceae halophytes dans les marais salants. De plus, les données obtenues indiquent qu'il faudrait envisager d'utiliser les espèces accumulatrices d'ions pour la phytoremédiation de sols salins dégradés.