Get access

Biogeographical relations of a hyperarid desert flora in eastern Egypt

Authors


Abstract

The floristic composition and geographical elements of the study area were analysed resulted in 328 species representing 206 genera in 55 families. This study confirmed the record of fourteen species, mostly weeds, which can be considered as new additions to the flora of the study area. Therophytes were the dominant life form, while mono- and bi-regional Saharo-Sindian geoelements were the most represented. Ten species showed dominancy with their Q-values ranged between 0.802 and 0.2, where Zilla spinosa and Zygophyllum coccineum were of common occurrence. Application of cluster analysis and DCA ordination techniques produced four major floristic groups (A–D) comprising seven subgroups. The correlation coefficients (r) between the different subgroups revealed high significant correlations (= 0.01) between floristic group (B) and subgroup (C2) and between subgroups (D1) and (D2). Significant correlations (= 0.05) occurred between subgroup (D1) and both of (A1) and (C2). Comparing the floristic similarities between this investigation and other relevant studies were presented and discussed. On the other hand, the low similarity index between the study area and Sinai may be attributed to the geographical position of both deserts where Sinai desert is part of the Irano-Turanian region, while the Eastern Desert is a part of the Saharo-Sindian region.

Résumé

Nous avons analysé la composition floristique et certains éléments géographiques de la zone étudiée et compté 328 espèces représentant 206 genres appartenant à 55 familles. Cette étude a confirmé l'observation de 14 espèces, principalement de petite taille, qui peuvent être considérées comme de nouveaux ajouts à la flore de cette région. Les thérophytes étaient la forme de vie prédominante, et les géo-éléments saharo-sindiens mono- et bi-régionaux étaient les plus représentés. Dix espèces montraient une dominance avec une valeur de Q allant de 0,802 à 0,2, là où Zilla spinosa et Zygophyllum coccineum sont communes. L'application d'analyses par regroupement et de techniques d'ordination DCA a permis d'obtenir 4 groupes floristiques majeurs (A-D) comprenant 7 sous-groupes. Les coefficients de corrélation (r) entre les différents sous-groupes ont révélé des corrélations très significatives (P=0,01) entre le groupe floristique B et le sous-groupe C2 et entre les sous-groupes D1 et D2. Des corrélations significatives (P=0,05) existaient entre le sous-groupe D1 et les sous-groupes A1 et C2. Des comparaisons entre les similitudes floristiques qui existent entre cette recherche et d'autres études pertinentes furent présentées et discutées. D'autre part, le faible indice de similarité entre la zone de l'étude et le Sinaï pourrait être dû à la situation géographique des deux déserts, le Sinaï faisant partie de la région irano-turanienne alors que le désert oriental fait partie de la région saharo-sindienne.

Ancillary