SEARCH

SEARCH BY CITATION

Keywords:

  • competition;
  • fascioliasis;
  • Galba truncatula ;
  • Melanoides tuberculata ;
  • Tunisia

Abstract

The snail Melanoides tuberculata has been used successfully in the control of some snails, intermediate host of parasitosis. Melanoides tuberculata has been found in Tunisia, but its effects on populations of native snail have not yet been evaluated in the field. Our objective is to determine whether M. tuberculata competed with Galba truncatula, using a field study. Twelve monthly investigations were carried out along an irrigation system in Ain Soltane's oasis (southwest of Tunisia). Here, we describe the population dynamics of G. truncatula with and without M. tuberculata in two stations: a witness pilot station (S1), in which the snail lives alone, and an experimental station (S2), where two species live together. The abundance of G. truncatula varied according to subsistence or not of M. tuberculata. The number of annual generations is higher in S1 (four generations) than S2 (two generations). In the absence of other molluscs or predators that can influence the density of G. truncatula and assuming that climatic factors are mitigated by the presence of an oasean microclimate, these results show that the mollusc M. tuberculata has a competition with the vector species of fluke.

Résumé

L'escargot Melanoidestuberculata a servi avec succès au contrôle de certains autres mollusques qui sont des hôtes intermédiaires de parasites. Melanoides tuberculata a été observé en Tunisie, mais ses effets sur des populations d'escargots indigènes n'ont pas encore été évalués sur le terrain. Notre objectif est de déterminer par une étude de terrain si M. tuberculata entre en compétition avec Galba truncatula. Pendant 12 mois, des recherches furent menées le long d'un système d'irrigation dans l'oasis d'Ain Soltan (au sud-ouest de la Tunisie). Nous décrivons ici la dynamique de population de Galba truncatula avec et sans M. tuberculata en deux endroits: une station pilote témoin (S1) dans laquelle l'escargot vit seul, et une station expérimentale (S2) où les deux espèces cohabitent. L'abondance de Galba trunculata variait en fonction de la présence de M. tuberculata. Le nombre de générations annuelles était plus grand en S1 (4 générations) qu'en S2 (2 générations). En l'absence d'autres mollusques ou prédateurs qui pourraient influencer la densité de Galba trunculata, et en supposant que les facteurs climatiques sont atténués par l'existence d'un microclimat oasien, ces résultats montrent que le mollusque M. tuberculata entre en compétition avec l'espèce vectrice de la douve.