SEARCH

SEARCH BY CITATION

Keywords:

  • degradation;
  • restoration;
  • sandy steppes;
  • Tunisia;
  • vegetation

Abstract

During last decades, the natural vegetation cover in southern Tunisia, mainly dominated by dwarf and sparse shrub, was continuously disturbed under various human activities especially on sandy soil (easily eroded). The ecological characteristics (soil structure and texture, vegetation, topography…) of sandy steppes, with Rhanterium suaveolens Desf., enhanced their sharp decline. This study aims to investigate the vegetation status of two R. suaveolens steppes (R: protected; r: degraded) under different conditions in five sites belonging to southern Tunisia using the quadrat point method and some ecological indicators. Main results show that vegetation cover is related to climatic conditions. Plant density is mainly affected by rainfall and human activities. The annual and perennial density and cover are high during the rainy season (spring) compared with the dry one (fall). The degraded steppes (r) are mainly dominated by annual plants but the protected steppes (R) contain more perennials. This work can be very useful for the sustainable sandy steppes management under different stress and human disturbances in dry area. It presents a great national and international importance (economic, social, nature conservation…) such as job creation and limiting rural exodus.

Résumé

Au cours des dernières décennies, le couvert végétal naturel du sud de la Tunisie, principalement dominé par des arbustes nains épars, a été continuellement perturbé par diverses activités humaines, spécialement sur les sols sableux facilement érodés. Les caractéristiques écologiques (structure et texture des sols, végétation, topographie…) des steppes sableuses, avec Rhanterium suaveolens Desf., ont vu leur déclin s'accélérer. Cette étude vise à étudier le statut de la végétation de deux steppes à R. suaveolens (R: protégée; r: dégradée) sous diverses conditions au niveau de cinq sites du sud de la Tunisie en utilisant la méthode des points-quadrats et quelques indicateurs écologiques. Les principaux résultats montrent que le couvert végétal est lié aux conditions climatiques. La densité des plantes est surtout influencée par les chutes de pluie et par les activités humaines. La densité et la couverture des plantes annuelles et pérennes sont plus élevées pendant la saison des pluies (printemps) qu'en saison sèche (automne). Les steppes dégradées (r) sont surtout dominées par des plantes annuelles alors que les steppes protégées (R) comptent plus de plantes pérennes. Cette étude pourrait s'avérer très utile pour la gestion durable des steppes sableuses qui subissent diverses pressions et perturbations humaines en zone aride. Elle est d'une grande importance nationale et internationale (économique, sociale, conservation de la nature) dans plusieurs domaines tels que la création d'emplois et la limitation de l'exode rural.