SEARCH

SEARCH BY CITATION

Keywords:

  • Africa;
  • chimpanzee;
  • faeces;
  • rodents;
  • secondary dispersal;
  • seed removal

Abstract

The effectiveness of chimpanzees as seed dispersers may be influenced by the secondary removal and/or dispersal of seeds by other taxa. This study documents species involvement and their influences on seed treatments (fresh seed, dry seed and seeds rubbed in fresh chimpanzee faeces). Field experiments conducted on ten large-seed species consumed by chimpanzees in a Nigerian montane forest showed that secondary seed removal after 24 h varied between species. After 96-h, seed removal still varied between species, but no previous significant differences were observed among treatments, which suggested treatment becomes insignificant with time. Dispersal by chimpanzees may be more important for some large-seeded species than others. The taxa removing seeds varied across seed species but were mainly restricted to rodents.

Résumé

L'efficacité des chimpanzés en tant que disperseurs de semences pourrait être influencée par les prélèvements et/ou les dispersions par d'autres taxons. Cette étude documente l'implication de l'espèce et son influence sur les traitements des semences (semences fraîches, sèches ou modifiées par leur passage par les excréments de chimpanzés). Des expériences de terrain menées sur dix grandes espèces de semences consommées par les chimpanzés dans une forêt de montagne nigériane ont montré que l'élimination secondaire des semences après 24 heures variait selon les espèces. Après 96 heures, l'enlèvement des semences variait encore selon les espèces, mais aucune des différences significatives antérieures n'était observée selon les traitements, ce qui laisse penser que le traitement devient insignifiant avec le temps. La dispersion par les chimpanzés pourrait être plus importante pour certaines espèces à grosses semences que pour d'autres. Les taxons qui enlèvent des semences diffèrent selon l'espèce de semence mais ce sont principalement des rongeurs.