Elephant (Loxodonta africana) footprints as habitat for aquatic macroinvertebrate communities in Kibale National Park, south-west Uganda

Authors


Abstract

This is the first study where elephant footprints as habitat for aquatic macroinvertebrate communities were assessed. Preliminary observations during the dry season in Kibale Forest, Uganda, indicated that water-filled footprints constituted the majority of stagnant ponds. Consequently, this study aimed at giving an overview of the diversity and ecology of those habitats and the capacity of elephants as ecosystem engineers. The fauna and abiotic factors (age, size, substrate, organic matter, pH, canopy cover, temperature, conductivity) of 30 water-filled natural elephant footprints were sampled, resulting in the record of 61 morphospecies among 27 families/orders. Species composition was dominated by Hydrophilidae and Dytiscidae and influenced by environmental variables, such as age and organic matter. To study the colonization process, 18 artificial footprints were created within different distances from the water source. After 5 days, 410 specimens were collected, with higher species richness in artificial footprints closer to a natural water source. We conclude that colonization of water-filled footprints is fast, they constitute important habitats with high diversity and variability, and they act as stepping stones for dispersal and add to the ability of elephants as ecosystem engineers. We emphasize the importance of elephants as a key species in ecosystem dynamics and conservation practice.

Résumé

Ceci est la première étude qui évalue l'habitat que constituent les empreintes d'éléphants pour des communautés de macro-invertébrés aquatiques. De premières observations faites pendant la saison sèche dans la forêt de Kibale, en Ouganda, indiquaient que les empreintes remplies d'eau composaient la majorité des mares stagnantes. Cette étude vise donc à donner un aperçu de la diversité et de l'écologie de ces habitats et du rôle des éléphants en tant qu'espèce ingénieur. Nous avons échantillonné la faune et des facteurs abiotiques (âge, taille, substrat, matière organique, pH, couverture de la canopée, température, conductivité) de 30 empreintes naturelles d’éléphants remplies d'eau et nous avons relevé 61 espèces morphologiques appartenant à 27 familles/ordres. La composition des espèces était dominée par des Hydrophilidés et des Dytiscidés, et influencée par des variables environnementales comme l’âge et la matière organique. Pour étudier les processus de colonisation, nous avons créé 18 empreintes artificielles à différentes distances de la source d'eau. Après cinq jours, nous avons récolté 410 spécimens, et leur richesse en espèces était plus élevée dans les empreintes plus proches d'une source d'eau naturelle. Nous en concluons que la colonisation des empreintes remplies d'eau est rapide, qu'elles constituent des habitats importants où la diversité et la variabilité sont élevées, qu'elles servent de relais pour la dispersion et qu'elles s'ajoutent aux capacités des éléphants en tant qu'espèce ingénieur de l’écosystème. Nous insistons sur l'importance des éléphants qui sont une espèce clé dans la dynamique d'un écosystème et dans les pratiques de conservation.

Ancillary