SEARCH

SEARCH BY CITATION

Keywords:

  • higher education;
  • neoliberalism;
  • critical pedagogy;
  • performativity;
  • everyday activism
  • enseignement supérieur;
  • néolibéralisme;
  • pédagogie critique;
  • performativité;
  • militantisme quotidien

Under the sway of neoliberal forces, the university system is being reconfigured to produce certain types of knowledges, imaginaries, subjectivities, and practices informed by market imperatives. Considerable literature details the promises and perils of neoliberalism in higher education. In the past decade, this has included the growth of interdisciplinary scholarship that explores the potential of critical pedagogy as a site of contestation in the higher education sector. In this context, the notion of critical pedagogy provides a dialogical and imaginative starting point for opening up spaces for what is otherwise denied or ignored. Although critical pedagogy is a “big tent” movement, a number of cogent and hard-hitting critiques have emerged highlighting its theoretical and political limitations. Concerns include the need for more attention to the complexities of how critical pedagogies are embodied or performed. This article argues that the performative dimension of critical pedagogy is important for putting into place the production of everyday spaces capable of transforming the boundaries of what is regarded as valid or legitimate knowledge and culture.

Hors des sentiers battus: favoriser l’ouverture aux pédagogies critiques du quotidien

Sous l’emprise des forces néolibérales, le système universitaire fait présentement l’objet d’une reconfiguration qui vise à produire différentes sortes de savoirs, de représentations, de subjectivités et de pratiques reposant sur les impératifs du marché. Une littérature d’une grande envergure rend compte des promesses et des dangers du néolibéralisme dans l’enseignement supérieur. Au cours de la dernière décennie, un nombre croissant de recherches interdisciplinaires ont porté sur les possibilités qu’offre la pédagogie critique en tant que lieu de contestation dans le milieu de l’enseignement supérieur. La notion de pédagogie critique se présente ici sous forme d’un dialogue imaginatif servant de point de départ pour ouvrir des espaces à des sujets dont l’existence aurait autrement été niée ou ignorée. Bien que la pédagogie critique soit un mouvement «fourre tout», un certain nombre de critiques pénétrantes et mordantes ont été formulées et elles mettent en évidence les limites de sa portée théorique et politique. Les préoccupations soulevées se rapportent notamment à la nécessité d’examiner de plus près les difficultés inhérentes aux pédagogies critiques et comment celles-ci se traduisent concrètement sur le terrain. Cet article souligne le grand rôle que jouent les pratiques performatives de la pédagogie critique dans la production d’espaces du quotidien capables de transformer les frontières des connaissances et de la culture que l’on considère être valides et légitimes.