SEARCH

SEARCH BY CITATION

Keywords:

  • social work education;
  • critical pedagogies;
  • neoliberalism;
  • geographies of education
  • enseignement du travail social;
  • pédagogies critiques;
  • néolibéralisme;
  • géographies de l’éducation

Universities everywhere have been transformed as a result of expectations of labour flexibility and the implementation of market-oriented policies and practices including cost containment measures and efficiency-driven management models. Online teaching can be seen as a reform to education constituted by a “common sense” vision for post-secondary education survival. Critical pedagogical approaches in social work education, geared towards fostering critical thinking skills and an insistence on students taking into account the social and historical positioning and identities of professionals and service recipients, must function within this context. This article explores how digitalized learning spaces in online social work education programs shape critical pedagogies and create different knowledge, power, and spatialized relations as universities are being restructured along neoliberal lines. Our central question is: What gets produced in the neoliberal university when critical pedagogies go online? We situate our discussion at the intersection of four areas of literature: critical pedagogies; geographies of education; neoliberalism; and distance education. Online education is analyzed as a technology of governance that effectively restructures the workplaces of university educators while constituting and disciplining willing subjects who can respond successfully to the demands of the neoliberal university.

Les pédagogies critiques à l’université néolibérale: Que se passe-t-il lorsqu’elles se numérisent?

Partout les universités ont été transformées dans le but de répondre aux attentes en matière de flexibilité de la main-d’œuvre et d’assurer la mise en place de politiques et de pratiques axées sur le marché, incluant des mesures de contrôle des coûts et des modèles de gestion tournés vers l’efficacité. L’enseignement en ligne peut être considéré comme une réforme de l’éducation fondée sur une vision de sauvegarde « pratique » de l’enseignement postsecondaire. Les approches pédagogiques critiques utilisées dans l’enseignement du travail social et orientées vers le développement d’habiletés de pensée critique et la prise en compte par les étudiants de la primauté des positions sociale et historique ainsi que des identités des professionnels et des bénéficiaires de services doivent s’inscrire dans ce cadre. Cet article examine les espaces d’apprentissage numérisés de l’enseignement en ligne des programmes de travail social afin de montrer comment ils favorisent la mise en place de pédagogies critiques et produisent une diversité de relations basées sur les connaissances, le pouvoir et l’espace alors que les universités subissent une restructuration néolibérale. Que se passe-t-il dans les universités néolibérales lorsque les pédagogies critiques sont mises en lignes? Les discussions nous mènent au cœur de quatre domaines de la littérature: les pédagogies critiques, les géographies de l’éducation, le néolibéralisme et la formation à distance. Dans cette analyse, l’enseignement en ligne représente une technologie de gouvernance qui contribue à restructurer les milieux de travail des enseignants universitaires mais qui génère en même temps des sujets disciplinés et consentants qui peuvent satisfaire aux demandes de l’université néolibérale.