SEARCH

SEARCH BY CITATION

Keywords:

  • bank branch network;
  • embeddedness;
  • ethnic assets;
  • San Francisco;
  • Vancouver
  • réseau de succursale bancaire;
  • enchâssement;
  • actifs ethniques;
  • San Francisco;
  • Vancouver

Abstract

Employing the concepts of embeddedness and ethnic assets, and using a mixed methods approach of in-depth interviews and the mapping of spatial data, this article examines the role of branches of various types of banks in immigrant integration in Vancouver and San Francisco. We find that the mainstream banking sector is less territorially embedded and the ethnic banking sector is more socially embedded, especially in the deployment of ethnic assets. Many banks actively pursue business opportunities by designing products and services that cater to the needs of immigrants of high socioeconomic status. Few are active in engaging unbanked and under-banked immigrants. Banks in Vancouver are more proactive in reaching out to their immigrant clientele, but those in San Francisco have begun to reach out to immigrants of lower socio-economic status. Such findings suggest policy implications for differential embeddedness and the utility of ethnic assets as a conceptual notion in financial geography and immigration studies.

Résumé

Reposant sur des concepts de l'enchâssement et des actifs ethniques et recourant à une approche méthodologique mixte afin de mener des entretiens en profondeur et cartographier les données spatiales, cet article explore le rôle des succursales de différents types de banques dans l'intégration des immigrants à Vancouver et à San Francisco. Nous constatons que le secteur bancaire courant est moins enchâssé dans le territoire alors que le secteur bancaire ethnique est plus enchâssé sur le plan social, particulièrement dans la mobilisation des actifs ethniques. Plusieurs banques font la promotion des possibilités d'affaires en concevant des produits et des services destinés aux immigrants de niveau socio-économique plus élevé. Peu d'entre elles se donnent des moyens d'attirer les immigrants dont le compte bancaire a été fermé ou qui n'en disposent pas. Les banques à Vancouver sont plus proactives dans le démarchage de clientèles immigrantes, tandis que celles à San Francisco ont initié des pratiques de démarchage d'immigrants dont le niveau socio-économique est plus faible. De cet état de fait peuvent découler, d'une part, des conséquences sur les politiques qui prônent un enchâssement différentiel et, d'autre part, un intérêt pour la conceptualisation des actifs ethniques dans la géographie financière et les études sur l'immigration.