SEARCH

SEARCH BY CITATION

Keywords:

  • L13;
  • M14

Abstract We investigate the impact of alternative certifying institutions on firms’ incentives to engage in costly Corporate Social Responsibility (CSR) activities as well as their relative market and societal implications. We find that the CSR certification standard is the lowest under for-profit private certifiers and the highest under a Non Governmental Organization (NGO), with the standard of a welfare-maximizing public certifier lying in between. Yet, regarding industry output, this ranking is reversed. Certification of CSR activities is welfare enhancing for consumers and firms and should be encouraged. Finally, the market and societal outcomes of CSR certification depend crucially on whether certification takes place before or after firms’ CSR activities.

On fait enquête sur l’impact de diverses institutions de certification sur les incitations des entreprises à s’engager dans des activités coûteuses pour assurer la responsabilité sociale ainsi que sur les implications relatives de ces sortes de certification pour le marché et la société. On découvre que le standard de certification est le plus bas pour ceux qui certifient les organisations du secteur privéà but lucratif, et le plus élevé pour ceux qui certifient les organisations non-gouvernementales, et que le standard d’un certificateur public qui viserait à maximiser le bien-être tombe entre les deux. Pour ce qui est de la production industrielle, l’ordre est inversé. La certification des activités de responsabilité sociale améliore le bien-être des consommateurs et des entreprises, et devrait être encouragée. Finalement, les impacts économiques et sociaux de cette certification dépendent de manière cruciale du fait que la certification a eu lieu avant ou après ces activités.