SEARCH

SEARCH BY CITATION

Keywords:

  • E5;
  • F4

Abstract

This paper investigates the impact of exchange rate movements on the conduct of monetary policy in Australia, Canada, New Zealand, and the United Kingdom. We develop and estimate a structural general equilibrium model, in which monetary policy is represented as a simple rule and exchange rate pass-through is incomplete due to the presence of local currency pricing and distribution services. We find that the Bank of Canada, the Reserve Bank of New Zealand, and the Bank of England have not adjusted interest rates in response to exchange rate movements since the adoption of inflation targeting, while our model selection results for Australia are less clear.

Est-ce que les banques centrales répondent aux mouvements des taux de change? De nouveaux résultats fondés sur des estimations structurelles. Ce texte examine l'impact des mouvements dans le taux de change sur la conduite de la politique monétaire en Australie, au Canada, en Nouvelle-Zélande, et au Royaume-Uni. On développe et on calibre un modèle structurel d'équilibre général dans lequel la politique monétaire est représentée par une règle simple et l'impact du taux de change est incomplet à cause de la présence de services de tarification et de distribution de la monnaie locale. On découvre que la Banque du Canada, la Reserve Bank of New Zealand, et la Bank of England n'ajustent pas les taux d'intérêt en réponse aux mouvements de taux de change depuis l'adoption du ciblage de l'inflation alors que les résultats du modèle utilisé sont moins clairs pour l'Australie.