SEARCH

SEARCH BY CITATION

Keywords:

  • F11;
  • F12;
  • F14

Abstract

This paper analyzes whether complexity, measured by the number of skilled tasks that are performed in production, explains countries’ commodity trade structure. We modify the Romalis (2004) model to incorporate advantage differences in complexity across commodities together with differences in the number of mistakes made by workers in the production process in developed and developing countries as a source of comparative advantage. Our model predicts that the share of developed countries in world trade increases with products’ complexity. Empirical tests confirm this prediction. Moreover, we find that complexity complements the explanation provided by skill-intensity on countries’ commodity trade structure.

Est-ce que la complexité explique la structure du commerce? Ce mémoire examine si la complexité – mesurée par le nombre de tâches réclamant du travail qualifié qui doivent être accomplies dans le processus de production – explique la structure du commerce des marchandises des pays. On modifie le modèle de Romalis (2004) pour incorporer les différentiels comparatifs de complexité entre produits, ainsi que les différences dans le nombre d'erreurs faites par les travailleurs dans le processus de production dans les pays développés ou en voie de développement en tant que source d'avantage comparatif. Le modèle prédit que la part des pays développés dans le commerce mondial s'accroît avec le degré de complexité des produits. Des tests empiriques confirment cette prédiction. De plus, on découvre que la complexité constitue un complément aux explications basées sur le degré d'intensité de compétences requises dans la définition de la structure du commerce des produits.