SEARCH

SEARCH BY CITATION

Keywords:

  • J15

Abstract

We use longitudinal tax data linked to immigrant landing records to study the effect of selective attrition on the estimated earnings assimilation of immigrants to Canada. Contrary to findings in the existing international literature, we show that the immigrant-native earnings gap closes at the same pace in longitudinal and cross-sectional data. Low-earning immigrants are likely to leave the cross-sectional samples over time, but the same is true for the native born. Our study suggests that immigrants to Canada have labour market participation dynamics similar to those of the native born.

Croissance des gains des immigrants: biais de sélection ou progrès réel? On utilise des données fiscales longitudinales qu'on peut connecter aux dossiers d'immigration pour étudier les effets de l'attrition sélective sur l'intégration estimée des gains des immigrants à ceux des gens du lieu au Canada. Contrairement à des résultats publiés dans la littérature internationale sur cette question, on montre que l’écart de gains entre immigrants et Canadiens de souche se réduit au même rythme dans les données longitudinales et transversales. Alors que les immigrants dont les gains sont faibles sont davantage susceptibles de quitter les échantillons transversaux dans le temps, la même chose est vraie pour les Canadiens de souche. L’étude suggère que les immigrants au Canada ont la même dynamique de participation au marché du travail que les Canadiens de souche.