SEARCH

SEARCH BY CITATION

Keywords:

  • J61;
  • J31;
  • J23

Research comparing the labour market performance of recent cohorts of immigrants to Australia and Canada points to superior employment and earnings outcomes in Australia. Examining Australian and Canadian Census data between 1986 and 2006, we find that this performance advantage is not driven by differences in broader labour market conditions affecting all new labour market entrants. Rather, the results from comparing immigrants from a common source country – either the U.K., India, or China – suggest that Australian immigrants perform better, particularly in average earnings, primarily because of a different source country distribution. Moreover, the recent tightening of Australian selection policy, most notably its use of mandatory pre-migration English-language testing, appears to be having an effect, primarily by further shifting the source country distribution of immigrants away from non-English-speaking source countries, rather than in identifying higher-quality migrants within source countries.

Pourquoi est-ce que les travailleurs immigrants en Australie s'en tirent mieux que ceux qui choisissent le Canada? Problème d'immigrants ou de marchés du travail? Les recherches comparant la performance des récentes cohortes d'immigrants sur le marché du travail en Australie et au Canada suggèrent des résultats supérieurs en Australie tant pour ce qui est des niveaux d'emploi que pour les niveaux de gains d'emploi. Examinant les données de recensements au Canada et en Australie entre 1986 et 2006, on découvre que cet avantage au niveau de la performance n'est pas attribuable à des différences dans les conditions générales du marché du travail affectant tous les nouveaux entrants sur le marché du travail. C'est plutôt qu'en comparant les immigrants d'une source commune d'immigrants - U.K., Indes, ou Chine - les résultats suggèrent que les immigrants en Australie s'en tirent mieux, en particulier pour ce qui est des gains moyens, surtout à cause de la répartition différente des pays d'origine. De plus, le resserrement récent de la politique de sélection australienne (en particulier son utilisation d'un test obligatoire de connaissance de l'anglais avant l'immigration) semble avoir eu pour effet de déplacer la répartition de la source des immigrants de manière à diminuer l'immigration en provenance de pays où on ne parle pas l'anglais, plutôt que d'identifier des immigrants potentiels de plus haute qualité dans les divers pays d'origine.