Get access

La nouvelle gouvernance des langues officielles au Canada : entre exigences et circonstances

Authors


  • Il tient à remercier Linda Cardinal, Martin Normand, Isabelle LeBlanc et les deux évaluateurs anonymes de la Revue pour leurs commentaires et conseils.

Sommaire

Cet article propose un examen exhaustif des rapports complexes entre la Loi sur les langues officielles et ce qu'il convient de nommer la nouvelle gouvernance des langues officielles au Canada. Il montre que la gouvernance qui s'est développée n'est pas issue de la Loi mais d'un concours de circonstances et de choix politiques. Approfondir cette distinction entre la Loi et la gouvernance linguistique permet de voir qu'il y a place à l'innovation politique et administrative dans le dossier des langues officielles au Canada.

Abstract

This article explores the complex relationship between the Official Languages Act and the governance of official languages in Canada. It shows that the existing bundle of mechanisms and initiatives are not prescribed by the Act but are instead an outcome of political choices and circumstances. Distinguishing the Act from the governance of languages can make way for political and administrative innovation in official languages in Canada.

Ancillary