SEARCH

SEARCH BY CITATION

Abstract

Teleworking has been extensively examined, but little is known about the relationship between teleworking and management for results and between teleworking and constructive feedback. Using data on the Internal Revenue Service from the 2011 Federal Employee Viewpoint Survey, this research note addresses the following questions. Are teleworkers more or less likely than non-teleworkers to perceive they are held accountable for achieving results? Are teleworkers more or less likely than non-teleworkers to perceive they are provided with constructive feedback? The findings reveal that teleworkers and non-teleworkers generally reported similar levels of management for results and constructive feedback. Explanations and implications of these results are discussed, as well as avenues for further research.

Sommaire

Le télétravail a fait l'objet d'examens poussés, mais on sait très peu de choses sur les relations qui existent entre le télétravail et la gestion fondée sur les résultats et entre le télétravail et la rétroaction positive. En s'appuyant sur les données de l'agence fédérale des États-Unis – the Internal Revenue Service – tirées du 2011 Federal Viewpoint Survey (sondage de 2011 sur le point de vue des employés du gouvernement fédéral), cette note de recherche porte sur les questions suivantes : les télétravailleurs sont-ils plus ou sont-ils moins susceptibles que les non télétravailleurs de percevoir qu'ils sont tenus responsables d'obtenir des résultats? Les télétravailleurs sont-ils plus ou sont-ils moins susceptibles que les non télétravailleurs de percevoir qu'on leur fournit de la rétroaction positive. Les conclusions révèlent que les télétravailleurs et les non télétravailleurs enregistraient des niveaux généralement similaires en matière de gestion fondée sur les résultats et de rétroaction positive. Les explications et les implications de ces résultats sont abordées, de même que les possibilités de recherche plus poussée.